100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.04.2010 09h12
Un navire avec 23 Chinois à son bord détourné par des pirates somaliens

Des pirates somaliens ont pris d'assaut un navire battant pavillon de St. Vincent et Grenadines dans les eaux de l'Océan indien au large des Seychelles, avec 23 membres d'équipage chinois à son bord, a confirmé dimanche un responsable maritime local.

Andrew Mwangura, le coordinateur pour l'Afrique de l'Est du Programme d'Assistance aux Marins de haute mer, a déclaré que le MV Rak Afrikana avait été attaqué dimanche matin à environ 280 miles nautiques à l'Ouest des Seychelles.

« Tous les membres de l'équipage, au nombre de 23, sont Chinois », a précisé par téléphone à Xinhua, depuis Mombasa, M. Mwangura.

Un peu plus tôt, le commandant de la force européenne de lutte contre la piraterie, John Harbour, avait annoncé que le Rak Afrikana, d'un port en lourd de 7 561 tonnes, s'était immobilisé du fait de problèmes de moteur.

« Le cargo appartient à la société seychelloise Rak Afrikana Shipping Limited. Au moment où je vous parle, la nationalité de l'équipage est encore inconnue », avait-il déclaré alors.

Les actes de piraterie sont devenus endémiques au large des côtes de l'Afrique, et particulièrement dans les eaux situées près de la Somalie, pays qui se trouve sans véritable gouvernement depuis 1991.

Les rançons exigées, qui au début ne dépassaient guère que quelques dizaines de milliers de Dollars, ont depuis atteint des sommes pouvant dépasser plusieurs millions.

La Corne de l'Afrique est située à l'entrée du Golfe d'Aden, qui conduit à la Mer Rouge et au Canal de Suez, une des plus importantes routes maritimes du monde.

La Somalie connaît depuis de nombreuses années des combats entre diverses factions commandées par des seigneurs de guerre locaux, et ne possède plus d'administration centrale fonctionnelle depuis 1991, date à laquelle l'ancien dictateur Mohammed Siad Barre a été chassé du pouvoir.

Le Golfe d'Aden, situé au large des côtes Nord-Est de la Somalie, est la zone où les risques d'actes de piraterie sont les plus élevés au monde. Chaque année, environ 25 000 navires passent par la route située au Sud du Yémen, entre la Mer Rouge et la Mer d'Oman.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Prochaine discussion à New York entre six puissances mondiales sur le problème nucléaire iranien
Kirghizstan: l'opposition affirme avoir pris le pouvoir et formé un nouveau gouvernement
L'Occident a besoin de mieux connaître l'Asie
Les trois grandes sources de risque pour la Chine
Trois questions au sujet de l'immobilier en Chine : la réforme immobilière doit-elle être réajustée massivement ?
Le report par les Etats-Unis du rapport sur les taux de change : un chantage ou bien une concession ?
L'Europe fait face à de multiples difficultés pour sortir de la crise