100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.04.2010 09h17
Sarkozy et Berlusconi prônent l'instauration de la taxe carbone aux frontières européennes

Le président français Nicolas Sarkozy et le président du Conseil des ministres italien Silvio Berlusconi ont adressé jeudi une lettre au président de la Commission européenne José Manuel Barroso, prônant la mise en oeuvre de la taxe au sein de l'Union européenne (UE).

"Il serait inacceptable que les efforts déjà ambitieux que nous avons consentis au sein de l'Union européenne en vue de réduire nos émissions de gaz à effet de serre conformément à ce qui avait été décidé au Conseil européen de décembre 2008 soient compromis par les fuites de carbone qui résulteraient de l'absence ou de l' insuffisance d'action de certains Etats tiers", constatent les deux dirigeants.

Par conséquent, MM. Sarkozy et Berlusconi jugent qu'il est " indispensable" de mettre en place "un mécanisme d'ajustement aux frontières de l'Union européenne", laissant entendre la création de la taxe carbone aux frontières européennes.

"Nous permettrait en effet de prévenir le risque de fuite de carbone en incitant les pays tiers à adopter des mesures de réduction de leurs émissions (...) Ainsi, chacun saurait que, s'il refuse de prendre des engagements suiffisants dans les secteurs concernés, ses produits se verraient appliquer une compensation équivalente à l'effort prévu par l'Union européenne", ont-il précisé.

Le président Sarkozy plaide a appelé depuis un certain temps le lancement d'une taxe carbone aux frontières de l'UE, sans laquelle, selon lui, l'Europe risquerait de faire face à un "dumping environnemental". Dans ses voeux du Nouvel An aux forces économiques françaises au début du mois de janvier, il a même juré de "se battre" pour imposer une telle taxe afin d'encourager "une concurrence loyale".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : peine de mort pour un ancien haut responsable judiciaire de Chongqing
Tempête de neige à Harbin
Le monde entier s'unit et redouble sa vigilance à l'encontre du terrorisme nucléaire
La Turquie ne se désespère pas pour son adhésion à l'UE
Pourquoi les Chinois sont-ils tellement anxieux?
L'Occident a besoin de mieux connaître l'Asie
Les trois grandes sources de risque pour la Chine