100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 26.04.2010 08h46
Le FMI et la Banque mondiale organisent des réunions sur le développement

Le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale ont organisé une réunion dimanche sur les questions de développement, notamment sur le soutien ou non de la première augmentation de capital de la Banque en plus de 20 ans.

Connu sous le nom de réunion du Comité de développement du FMI et de la Banque mondiale, il s'agit d'une partie importante des rassemblements de printemps annuels des deux institutions à Washington DC les 24 et 25 avril.

Le comité sert de forum pour « faciliter le consensus intergouvernemental sur les questions liées au développement », peut-on lire sur le site Internet du FMI.

L'augmentation de capital proposée est considérée comme le programme de réforme le plus vaste de l'histoire de la Banque mondiale. Depuis juillet 2008, la Banque a déjà engagé 105 milliards de dollars américains pour enrayer la crise financière mondiale et la récession économique.

Un autre point fort du programme de la réunion, c'est la décision que doivent prendre les 186 actionnaires d'augmenter ou non les parts des pays en voie de développement au sein de la Banque.

En 2008, les actionnaires de la Banque ont accepté de lancer la première phase d'une série de réformes et les pays en voie de développement ont vu leurs parts dans la Banque mondiale augmenter à 44 %. Au sommet du G20 à Pittsburgh en septembre 2009 et lors du Comité de développement d'Istanbul en octobre 2009, les actionnaires de la Banque ont accepté de faire passer ce taux à au moins 47 % pour les pays en voie de développement et en transition.

Le président de la Banque, Robert Zoellick, a déclaré jeudi que la Banque mondiale est à un « tournant » de son histoire, et que les actionnaires devaient respecter leurs promesses faites aux pays en voie de développement de leur accorder « plus de représentativité ».

Les pays en voie de développement sont des sources importantes de demande pour la reprise économique mondiale, et au fil du temps, ils peuvent devenir des pôles multiples de croissance, a ajouté M. Zoellick.

En accord avec la réunion du Comité de développement, la Banque mondiale a publié les Indicateurs de développement mondial (IDM) 2010 mardi. D'après Justin Yifu Lin, économiste en chef et vice- président de la Banque, ce rapport « dresse un précieux tableau statistique du monde et montre à quel point nous avons avancé dans le développement ».

"Rendre ces données publiques est un rêve qui devient réalité », a-t-il ajouté.

La base de donnée des IDM, lancée en même temps que les Données ouvertes de la Banque mondiale pour fournir des données à tous les usagers, comprend plus de 900 indicateurs qui renseignent sur l' état des économies mondiales et proposent des progrès statistiques pour atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement fixés par l'ONU.

Les réunions de printemps annuelles du FMI et de la Banque mondiale consistent en une série de sessions de dialogue politique.

Lors de la réunion semi-annuelle du comité financier et monétaire du Fonds monétaire internationale samedi, les participants ont appelé à la coopération internationale et à la coordination politique pour maintenir la reprise mondiale et faire avancer les réformes dans le secteur financier.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Séisme au Qinghai : le dernier bilan est de 2 183 morts
Air China reprend ses vols vers l'Europe après l'éruption du volcan en Islande
L'heure est venue pour une nouvelle approche de la stabilité sociale
Séisme à Yushu : trois grandes difficultés à surmonter pour pouvoir vaincre le catastrophe
Séisme à Yushu : accorder la priorité à la vie humaine et assurer les besoins essentiels de la population locale
Les sept raisons pour exprimer nos remerciements à la Chine
Développement du TGV : concurrence intense entre divers pays du monde