100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.05.2010 08h57
Madagascar : la liberté d'expression et la liberté d'information assurent la vraie démocratie (ministre de la Communication)

La liberté d'expression et la liberté d'information assurent la vraie démocratie, a déclaré la ministre malgache de la Communication, Mme Nathalie Rabe, à l' occasion de la journée mondiale de liberté de presse lundi.

« La liberté de presse ne dépend pas seulement des journalistes mais également des auditeurs, des spectateurs et des lecteurs des informations », a indiqué la ministre dans son allocution, lundi, lors de l'ouverture d'une exposition organisée par le Club des Journalistes Doyens en marge de la célébration de la journée mondiale de liberté de presse à Antananarivo, capitale de Madagascar.

« La liberté d'information pour tous les citoyens dépend également de la liberté des journalistes de diffuser des informations crédibles. La liberté d'expression ne sort pas de droit d'information, qui est la base de la démocratie réelle. »

Le ministère de la Communication est en train de coopérer fortement avec le ministère de la Télécommunication par la démocratisation de la téléphonie mobile pour faciliter la communication des journalistes avec leurs sources, a-t-elle dit.

La mise en place de backbone national par le ministère de la Télécommunication permet également à la télévision nationale de diffuser en direct les événements importants dans les quatre coins de l'île, a-t-elle ajouté.

Pourtant, la ministre a souligné que tant de projets sont en cours pour atteindre la liberté de presse comme la ratification du code de la Communication et la mise en place de l'ordre des journalistes.

Mme Nathalie Rabe a déclaré qu'à partir de décembre prochain, les chaînes audiovisuelles privées seront autorisées par le gouvernement malgache à émettre dans la grande île.

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de liberté de presse, le président de l'ordre des journalistes malgaches, Rufin Rakotomaharo, a appelé les journalistes de rester solidaires, surtout dans ce moment de crise politique, qu'il a qualifié « un moment difficile pour les journalistes malgaches ».

Rakotomaharo a encouragé les journalistes malgaches de veiller toujours à la véracité d'informations qu'ils publient, et de promouvoir leur professionnalisme.

La presse malgache a vu le jour le 1er janvier 1866, date à laquelle le premier journal malgache nommé « Teny soa hanalana andro » littéralement traduite en français « belles paroles pour faire passer le temps » est paru pour la première fois.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va augmenter le taux de réserves obligatoires
L'Exposition universelle de Shanghai ouvre ses portes
Pour que notre monde devienne meilleur (éditorial)
De précieux hôtes venus d'Europe
Il faut considérer avec sérénité la deuxième visite d'Etat en Chine du Président français
L'augmentation du droit de vote de la Chine à la BM revêt plutôt une importance symbolique
Serait-il trop tard pour s'implanter sur le marché chinois?