Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 05.05.2010 07h50
Madagascar : élection présidentielle le 17 novembre selon un média

L'élection présidentielle proposée par le président de la Haute Autorité de Transition (HAT), Andry Rajoelina, serait tenue le 17 novembre 2010, a rapporté mardi, un quotidien malgache, Midi Madagascar (Midi).

Selon le journal, le premier tour de la présidentielle aura lieu le 17 novembre 2010, et le second tour, le 17 décembre, tandis que les élections législatives sont prévues le 1er juillet 2010.

Pour une nouvelle constitution de la quatrième République, Midi a indiqué que le référendum constitutionnel est prévu pour le 11 août 2010, précédé d'une conférence nationale du 27 au 29 mai prochain.

Un comité constitutionnel consultatif composé de 15 membres, dont les collectes des propositions de Constitution seront entre le 8 et le 17 mai, sera mis en place le vendredi 7 mai 2010 et le processus de validation du projet de Constitution aura lieu du 30 mai au 21 juin.

Midi, le seul journal qui a publié ce calendrier, a annoncé que ces dates sont inscrites dans la feuille de route de six pages que M. Rajoelina a donnée aux forces armées pendant sa rencontre avec eux lundi.

Cette rencontre à huis clos entre M. Rajoelina et les forces armées continue mardi, suite à l'échec de la réunion entre M. Rajoelina et ses rivaux politiques, les anciens présidents Marc Ravalomanana, Didier Ratsiraka et Albert Zafy, tenue la semaine dernière à Pretoria, Afrique du Sud.

Source: xinhua

Commentaire
à quoi sert de continuer cette élection alors qu'elle n'est même pas reconnu international...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine reconnaît le CNT libyen comme l'autorité au pouvoir et le représentant du peuple libyen
Le Yuan est utile pour les transactions commerciales à l'étranger
Comment les Etats-Unis commémoreront-ils les attentats du 11 septembre ?
Il faut combattre les causes du terrorisme