100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 10.06.2010 16h56
Le représentant iranien à l'ONU qualifie les sanctions de « grossière erreur »

L'Iran a qualifié mercredi, au siège des Nations unies à New York, les sanctions adoptées contre Téhéran par le Conseil de sécurité de « grossière erreur », affirmant que son pays ne ferait aucun compromis sur « ses droits légitimes ».

« Cela a été une grossière erreur d'adopter cette résolution », a déclaré à la presse Mohammad Khazaï, ambassadeur iranien à l'ONU, après l'adoption de cette résolution par le Conseil de sécuritél.

Ce projet de résolution a été adopté par 12 voix en faveur, malgré l'opposition du Brésil et de la Turquie, tous deux membres non-permanents du Conseil de sécurité. Le Liban, également membre non-permanent du conseil, s'est abstenu.

« La résolution d'aujourd'hui a déçu les Iraniens, les Turcs et le Brésil car la déclaration de Téhéran visait à créer une bonne occasion pour les autres parties de montrer leur sérieux et leur bonne volonté », a déclaré M. Khazaï.

« Nous Iraniens sommes toujours prêts pour la négociation », a-t-il dit. « Mais quand il s'agit des droits légitimes de l'Iran, il est bien entendu que nous ne ferons aucun compromis.

Les nouvelles mesures contenues dans la résolution nouvellement adoptée constituent la quatrième série de sanctions imposées par le Conseil de sécurité contre l'Iran depuis 2006. La dernière résolution de sanctions sur l'Iran avait été adoptée en mars 2008.

Présenté par les États-Unis, ce projet de résolution était co- parrainé par le Royaume-Uni et la France. Un accord avait été formé sur ce projet de résolution dans la foulée de plusieurs rounds d'âpres négociations menées par les « cinq puissances plus une », c'est à dire les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Royaume-Uni, Chine, France, Russie et États-Unis) plus l' Allemagne.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo rencontre un ancien Premier ministre français
Rafael Nadal remporte son cinquième Roland-Garros
La maitrise de soi devant l'affront et l'offense est une qualité que la Chine doit être pourvue pour pouvoir s'intégrer dans le monde
Quelles sont les répercussions sur la Chine de la crise de dettes en Europe ?
La France va peut-être renoncer à l'ère du bien-être élevé
Ne ternissez pas la réputation du Wushu chinois !
Tirer une leçon du plan de doublement du revenu national du Japon