100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 21.06.2010 16h38
L'ex-chef d'état-major rwandais dans un état critique après avoir été ciblé dans une tentative d'assassinat en Afrique du Sud

L'ancien chef d'état-major rwandais, le général Faustin Kayumba Nyamwasa, blessé par balle dans une tentative d'assassinat, se trouve dans un état critique dans un hôpital de Johannesburg.

Samedi vers midi, un homme armé a ouvert le feu sur une voiture à bord de laquelle se trouvaient M. Nyamwasa, qui a fui le Rwanda en février dernier, ainsi que sa femme, alors que le couple venait de faire du shopping à Melrose, dans le nord de Johannesburg.

M. Nyamwasa, un opposant du président rwandais Paul Kagame, a été hospitalisé dans un état critique, rapporte le journal local Sunday Independent basé à Johannesburg, précisant qu'il avait été blessé au niveau de l'estomac.

Sa femme, Rosette, a affirmé devant des journalistes être convaincue que l'attaque était une tentative d'assassinat.

L'homme armé, qui ne leur a demandé ni d'argent ni d'articles, n'a cessé de tirer avant que son pistolet ne s'enraye, a-t-elle rappelé.

Les autorités de sécurité sud-africaines tentent toujours dimanche de confirmer si la fusillade constituait une tentative d'assassinat ou un incident de braquage.

Selon le journal Sunday Independant, M. Nyamwasa aurait demandé l'asile à l'Afrique du Sud alors que le gouvernement de M. Kagame aurait demandé son extradition à ce pays.

Samedi soir, les forces de sécurité sud-africaines ont renforcé leur protection des expatriés rwandais.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine formule quatre «espoirs» pour le Sommet du G20 de Toronto
Quatorze disparus suite à un effondrement de maisons dans le Guangxi
A la découverte de la Ville du Futur : Les 3 notes de l'Exposition Universelle
Parlons un peu de l'idée « l'économie chinoise, la seule à être prospère parmi tant d'autres »
Les multinationales doivent respecter les lois chinoises
Que Dieu protège et sauve l'Afrique !
Pas d'« atterrissage économique brutal » pour la Chine