100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.06.2010 15h58
Le gouvernement marocain est déterminé à poursuivre la moralisation de la vie publique et la lutte contre la corruption (premier ministre)

Le Premier ministre marocain, M. Abbas El Fassi, a réitéré la détermination du gouvernement à poursuivre le chantier de la moralisation de la vie publique et la lutte contre la corruption et les crimes économiques dans le cadre du plan d'action gouvernemental pour la période 2010-2012, a rapporté mardi l'agence MAP.

Le gouvernement marocain est déterminé à poursuivre le chantier de la moralisation de la vie publique et la lutte contre la corruption et les crimes économiques en prenant les mesures nécessaires aux niveaux législatif, institutionnel et de gestion, de nature à renforcer la transparence et asseoir les fondements de la bonne gouvernance, a affirmé M. El fassi, qui présidait mardi à Rabat la première réunion de la commission ministérielle chargée de l'actualisation et du suivi du programme gouvernemental en matière de prévention contre la corruption.

A cet égard, le Premier ministre a réitéré la position ferme du roi Mohammed VI, qui a souligné, à diverses occasions, la nécessité de lutter contre la corruption et appelé à la fermeté dans l'application de la loi à travers le contrôle et le questionnement.

Le gouvernement, a-t-il rappelé, s'est engagé depuis son investiture à lutter avec force contre ce phénomène, réitérant son attachement constant aux dispositions de la convention des Nations unies relative à la lutte contre la corruption. Il a également insisté sur la nécessité d'accorder une importance croissante, conformément à l'approche adoptée par la commission, aux principes de transparence, de responsabilité et de contrôle, ainsi qu'à la sensibilisation et l'éducation, et de donner à la communication la priorité requise dans le plan d'action gouvernemental de prévention de la corruption.

Au terme de ses travaux, la commission a élaboré un plan d'action qui prévoit, notamment, un plan d'action de prévention de la corruption comprenant des mesures horizontales et sectorielles, immédiates et à moyen terme au titre de la période 2010-2012, un projet de pacte national de prévention de la corruption et d'une feuille de route pour sa mise en oeuvre, un projet de cahier de charges relatif à l'organisation d'un plan de communication et d'information pour accompagner le programme d'action gouvernemental de prévention de la corruption et l'élaboration d'un exposé sur les préparatifs pour l'organisation, au Maroc en 2011, de la 4è session de la conférence des parties à la Convention de l'ONU de lutte contre la corruption.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va modifier sa loi pour protéger les informateurs en matière de corruption
Chine/France : renforcement de la coopération parlementaire
C'est dans l'espoir de pouvoir s'enrichir par le travail que la société deviendra moins dure
« La Chine joue en solo », compliment fielleux des médias occidentaux
Ce coup de feu tiré à Belleville sera-t-il le dernier pour préserver les droits et intérêts de la communauté chinoise en France ?
A la découverte de la Ville du Futur : Les 3 notes de l'Exposition Universelle
Parlons un peu de l'idée « l'économie chinoise, la seule à être prospère parmi tant d'autres »