100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.06.2010 14h33
Guinée/présidentielle : les principaux candidats

Le premier tour de l'élection présidentielle aura lieu ce dimanche, 18 mois après le coup d'Etat du 23 décembre 2009, avec 24 candidants en lice. Voici les huit principaux postulants à la magistrature suprême.

1. Alpha Condé

72 ans, candidat du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG). M. Condé fait ses études secondaires et universitaires en France et obtien un doctorat en sciences politiques à l'université de Paris 1, Panthéon Sorbonne. En 1970, il a été condamné à mort par contumace par le régime du président Sékou Touré. Il est alors contraint, comme bon nombre de ses compatriotes intellectuels, de rester en exil, avant de regagner la Guinée en 1991. Lors de la première élection multipartite du pays, il était un des challlengers du général Lansana Conté. Alpha Condé s'est présenté à l'élection présidentielle de 1998, mais a été emprisonné avant la fin du scrutin. M. Condé a été condamné, en 2000, à cinq ans de prison pour "atteintes à l'autorité de l'État et à l'intégrité du territoire national" et libéré en mai 2001. Il était responsable Afrique de la société de négoce international Sucres et Denrées, directeur général du bureau d'études économiques et financières ( AFRICONSULT) et député à l'Assemblée Nationale de Guinée de 1995 à 2002.

2. Mamadou Cellou Dalein Diallo

58 ans, candidat de l'Union des forces Démocratiques de Guinée (UFDG). Titulaire d'un diplôme d'études supérieures en Économie de l'Université de Conakry, Dalein Diallo était employé de la Banque Centrale de Guinée (BCRG). Il rejoint l'équipe du général Conté en 1995 comme ministre des Travaux publics, puis le ministre de la Pêche et de l'Aquaculture. Il a occupé le poste de Premier ministre du 9 décembre 2004 au 5 avil 2006. En novembre 2007, Dalein Diallo est élu président de l'UFDG.

3. Lansana Kouyaté,

56ans, candidat du Parti de l'Espoir pour le Développement National (PEDN). Diplômé de l'université de Conakry, Kouyaté est l' ambassadeur de son pays en Égypte, au Soudan, en Turquie, en Jordanie, en Syrie et au Liban de 1987 à 1992. De 1992 à 1994, il est ambassadeur de la Guinée aux Nations unies. De 1993 à 1994, il est le représentant spécial du Secrétaire Général de l'ONU en Somalie. En juin 1994, il devient Sous-secrétaire général chargé des affaires politiques pour l'Afrique, l'Asie de l'Ouest et le Moyen-Orient, poste qu'il occupera jusqu'en 1997. Quelques mois plus tard, il devient le secrétaire exécutif de la Communauté Économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), avant d' occuper le poste de représentant de la Francophonie en Côte d' Ivoire. Le 26 février 2007, le président général Lansana Conté le nomme au poste de Premier ministre, conformément à un accord avec les syndicats visant à mettre fin à la grève générale qui paralysait le pays.

4. Ibrahima Abe Sylla

Candidat du part Nouvelle Génération de République (NGR). M. Sylla a étudié les sciences Maths-Physique en Côte d'Ivoire, de 1968 à 1970, et poursui ses études aux États-Unis, de 1970 à 1974, à l'université de Maryland, à la section "electrical engineering", grâce au gouvernement ivoirien. Depuis lors il vit en dehors du pays.

5. Sidya Touré, 65 ans, candidat de l'Union des Forces Républicaines (UFR).

Né le 1er janvier 1945 à Dimbokoro en Cote d'ivoire, il est diplômé en droit des affaires et diplômé de l'École nationale du Trésor de Paris. il a assumé de fonctions importantes dans l' administration ivoirienne à côté de Allassane Dramane Ouatara Sidya comme le Directeur de Cabinet du Premier ministre de la Côte d'Ivoire en 1993. Il fut Premier ministre de Guinée du 9 juillet 1996 au 8 mars 1999. Son passage fut très remarqué dans la reforme de l'administration publique et la lutte contre la corruption. De plus, il obtint en 1996 un programme formel avec le FMI pour que la Guinée accède au statut de PPTE (Pays Pauvre Très Endetté) et puisse ainsi bénéficier d'une aide financière.

6. Hadja Saran Daraba Kaba

64 ans, candidat de la Convention Démocratique Panafricaine ( PDP). Hadja Saran Daraba Kaba est la seule femme candidate à l'élection présidentielle du 27 juin. Dans le gouvernement du général Lansana Conté, elle a occupé plusieurs postes de responsabilités dont le portefeuille ministériel des affaires sociales et de la promotion féminine. Plus de 30 ans d'expérience dans la gestion des affaires publiques en Guinée. Elle est présidente de l'organisation des femmes de la Mono River Union qui regroupe la Guinée, le Liberia, la Sierra Leone et la Côte d'Ivoire comme pays observateur.

7. Francois Lonsseny Fall

61 ans, candidat du Front Uni pour la Démocratie et le Changement (FUDEC). Diplômé de l'université de Conakry, il occupa plusieurs postes de responsabilité dans différents domaines. il est nommé Premier ministre en 2004 et démissionne quelques mois plus tard. Il rejoint ainsi les Nations unies où il est nommé représentant du secrétaire général en Somalie.

8. Ousmane Bah

50 ans, candidat de l'Union pour le Progrès et le Renouveau ( UPR). Titulaire en 1974 d'un diplôme d'études supérieures à l' Institut Polytechnique de Conakry. Bah Ousmane était un fonctionnaire du minitère de l'Industrie de décembre 1975 à juillet 1986, avant de devenir le directeur d'une société privée de 1989 à 1995. Bah a été un membre fondateur du parti Union pour la Nouvelle République(UNR) de feu Bah Mamadou en 1991 et député à l'Assemblée Nationale pour la Circonscription Electorale de Pita en juin 1995. En août 1998, Bah participe activement à la création de l'Union pour le Progrès et le Renouveau (UPR). Il en devient le vice-président en février 1999 et lrésident en avril 2004. Depuis le 2 décembre 2009, il est président de l'ANR (Alliance Nationale pour le Renouveau) comprenant 33 formations politiques.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wen Jiabao félicite Gillard pour son accession au poste de PM d'Australie
La Chine dispensera des tarifs douaniers pour importations en provence de 33 pays les moins développés du monde
Les combines du marketing en ligne entament la confiance du public dans Internet
Chine : la disparité des revenus atteint le seuil critique, la réforme de la redistribution sociale progresse petit à petit
Sommet G20 à Toronto : faut-il secourir l'euro ou bien Obama ?
C'est dans l'espoir de pouvoir s'enrichir par le travail que la société deviendra moins dure
« La Chine joue en solo », compliment fielleux des médias occidentaux