100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 11.07.2010 09h44
France : rebondissements en série dans l'affaire Woerth/Bettencourt(Presse)

L'affaire impliquant la milliardaire héritière du groupe français L'Oréal, Liliane Bettencourt, et Eric Woerth, ministre du Travail, connaît vendredi de nouveaux rebondissements rapportés par les sites internet de certains journaux.

Selon la radio France Info, qui cite "des sources proches de l'enquête", deux perquisitions étaient en cours dans la matinée de vendredi chez Patrick de Maistre, gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, ainsi qu'au siège de sa société, Clymène à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

Claire Thibout ex-comptable des Bettencourt qui avait fait des révélations au site Médiapart a nié avoir mis en cause nommément Nicolas Sarkozy, au cours de l'entretien qu'elle a accordé au journaliste de ce média.

L'ex-comptable a en revanche maintenu que Patrick de Maistre, gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, lui avait demandé de retirer 50.000 euros pour le financement de la campagne présidentielle de 2007, selon le parquet de Nanterre.

De son côté, Le Nouvel Observateur a révélé vendredi matin que l'ex-secrétaire particulière d'André Bettencourt "a confirmé" les affirmations de la comptable. Selon l'avocat de cette ex-secrétaire, celle-ci n'a cependant jamais assisté à une remise d'argent, mais tout le personnel était "au courant" de cette pratique.

Lefigaro.fr cite pour sa part le témoignage de la responsable des grands comptes de la BNP, Eva A, qui infirme les propos de l'ex-comptable affirmant que le gestionnaire de la fortune a demandé de retirer 150.000 euros pour les donner à Eric Woerth.

La comptable assurait avoir appelé Eva A à ce sujet et que celle-ci le lui aurait déconseillé pour ne pas attirer l'attention de la cellule anti-blanchiment des services fiscaux. "Je n'ai jamais reçu cet appel téléphonique de madame Thibout (..) Je suis formelle", a déclaré la banquière, selon le PV d'audition, cité par Lefigaro.fr.

L'hebdomadaire Marianne déclare détenir l'un des cahiers de caisse sur lesquels l'ex-comptable des Bettencourt consignait tous les retraits effectués en liquide. Sur cette base, le média indique que près de 380.000 euros ont retirés en espèces chez BNP Paribas durant les quatre mois précédant l'élection présidentielle de 2007, des sommes destinées à des hommes politiques.

L'Inspection générale des finances (IGF) devrait rendre public lundi 12 juillet son rapport devant établir si Liliane Bettencourt a été volontairement dispensée de contrôle fiscale lorsque Eric Woerth était ministre du Budget.

Nicolas Sarkozy, président de la République a déclaré mercredi qu'il était "assez confiant sur le fait que l'IGF ne trouvera pas de faute". Tout en précisant "s'il y a faute, je sanctionnerai" Eric Woerth.

[1] [2] [3]

Source: xinhua

Commentaire
Que va dire Sarkosy pour sauver le soldat Woerth lors de son discours le lundi sur France ...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Ouverture à Guangzhou d'un forum économique entre les deux rives du détroit de Taiwan
Le président du Parlement chinois et le président du Sénat français s'engagent à renforcer les échanges parlementaires
Respecter les règles du jeu de l'amour
Réajustement du centre de gravité du développement économique mondial
Qui de la Chine ou de l'Inde vieillit le mieux ?
Le Japon devrait payer la Chine de retour
Regardez la Chine de manière objective !