100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.07.2010 15h59
La deuxième réunion militaire entre la RPDC et les USA prévue pour juillet

La République populaire démocratique de Corée (RPDC) et le Commandement des Nations Unies dirigé par les Etats-Unis ont accepté d'organiser une deuxième réunion pour discuter du dossier du Cheonan aux alentours du 20 juillet, a rapporté jeudi l'agence de presse officielle nord- coréenne KCNA.

Jeudi, le groupe de travail militaire entre la RPDC et les Etats-Unis qui s'est réuni au niveau des colonels dans le village de Panmunjom, et les deux parties ont discuté des aspects techniques comme de la date et du lieu de cette prochaine réunion ainsi que de la formation des délégations pour l'ouverture des négociations militaires entre la RPDC et les Etats-Unis au niveau des généraux.

Ils ont tous accepté « d'enquêter sur la vérité derrière l' affaire du Cheonan de manière objective et scientifique », comme agenda des négociations.

« Si les forces américaines veulent vraiment résoudre cette affaire, il n'y a aucune raison qu'elles refusent la proposition nord-coréenne qui est d'envoyer un groupe d'inspecteurs en Corée du Sud », a rapporté la KCNA.

« La RPDC suivra de près comment les forces américaines résoudront la question de l'enquête de terrain du groupe d' inspection de la Commission nationale de défense de la RPDC (CND), et demande aux forces américaines qui détiennent la prérogative du commandement suprême sur l'armée sud-coréenne de prendre leurs responsabilités », a ajouté le média.

La réunion a été organisée après que le Conseil de sécurité de l'ONU a publié une déclaration présidentielle condamnant l'attaque du navire de guerre sud-coréen, qui a fait 46 morts. Pyongyang s' est dit « satisfait » de cette déclaration, qui ne l'a pas directement qualifié de coupable.

Pour améliorer la confiance entre les deux parties, le commandement et la RPDC ont organisé 16 négociations au niveau des généraux depuis 1998, dont le dernier a eu lieu en mars 2009.

La Corée du Sud a annoncé en mai que le Cheonan avait été torpillé par un sous-marin nord-coréen, mais Pyongyang a immédiatement nié cette accusation.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine s'oppose fermement aux activités des armées étrangères au large des côtes chinoises
Corruption : la justice chinoise a récupéré 4,62 milliards de dollars depuis 2005
Nicolas Sarkozy se sert aussi du « microblog »
Pour que le football soit toujours exposé au soleil !
Quel genre d'esprit national faut-il à la Chine contemporaine ?
Respecter les règles du jeu de l'amour
Réajustement du centre de gravité du développement économique mondial