100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 21.07.2010 12h55
INTERVIEW : Le Royaume-Uni "plus prudent" dans le cadre de ses "relations spéciales" avec les Etats-Unis (expert britannique)

Dans le cadre de la première visite du Premier ministre britannique David Cameron à Washington, le directeur de l'un des importants groupes de réflexion britanniques a qualifié de "plus prudente" la nature du partenariat américano-britannique après l'entrée en fonctions du gouvernement de coalition britannique.

Robin Niblett, directeur de Chatham House, a indiqué lors d'une récente interview à l'agence de presse Xinhua que le nouveau gouvernement de coalition britannique, qui a été investi le 11 mai suite aux élections législatives du 6 mai, ne souhaite pas "jouer le rôle de partenaire mineur qu'il croyait que l'ancien Premier ministre Tony Blair avait fini par jouer".

"Nous avons donc adopté une approche bien plus prudente du nouveau gouvernement sur ses relations avec les Etats-Unis. Le language qui avait été utilisé, la partie britannique n'a pas utilisé le terme "relations spéciales". Il a été utilisé par le président américain Barack Obama depuis l'arrivée au pouvoir de David Cameron", a indiqué M. Niblett.

Le Royaume-Uni adopte une approche également prudente envers l'Afghanistan, le gouvernement de coalition de David Cameron et de Nick Clegg cherchant à assurer qu'il ne semble pas qu'elle "s'adapte simplement à une stratégie politique américaine, de sorte qu'il y ait par conséquent une certaine différenciation sur le calendrier de stationnement des troupes basées dans le pays", a ajouté M. Niblett.

Les nouvelles directives de la stratégie de la politique étrangère ont été fixées par le secrétaire au Foreign Office William Hague, l'accent étant moins porté sur les Etats-Unis, selon lui.

Niblet a affirmé qu'Hague "passe plus de temps à parler de la façon dont le Royaume-Uni doit construire ses propres relations bilatérales avec les puissances émergentes du monde - non seulement la Chine, mais également l'Inde, la Turquie, l'Arabie saoudite, etc", a rappelé M. Niblett.

Les "relations spéciales" entre le Royaume-Uni et les Etats-Unis restent solides, a-t-il indiqué, en ajoutant : "Il s'agit même de relations spéciales dans certains domaines - la coopération militaire en Afghanistan, la lutte contre les menaces terroristes, il s'agit donc d'un partenariat solide et qui témoigne de modifications intéressantes pour le moment".

Ces changements interviennent actuellement car l'ancien Premier ministre britannique Gordon Brown jouissait d'une grande impopularité dans le pays et semblait nécessiter un rapprochement avec Obama, qui jouissait d'une popularité internationale plus importante, selon M. Niblett.

"Je pense que David Cameron a adopté une position plus détendue...envers les Etats-Unis", a-t-il expliqué.

L'accent des "relations spéciales" britanno-américaines porte sur la sécurité, avec l'Afghanistan en tête de l'agenda, car le terrorisme international de la région constitue une menace pour les deux pays, a-t-il indiqué.

Le dossier économique est également important, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, M. Niblett a souligné les préoccupations du gouvernement de coalition britannique concernant la politique commerciale américaine : "Le commerce en particulier est une préoccupation importante, particulièrement pour le gouvernement de coalition qui s'inquiète du fait que les Etats-Unis et l'administration Obama s'engagent au libre-échange moins que leurs prédécesseurs".

Les relations spéciales britanno-américaines "feront face à des tests dans les trois à quatre ans à venir...Mais si je m'attarde sur la perspective englobant les 20 ans à venir, je pense que le Royaume-Uni demeurera l'un des pays entretenant les plus étroites relations avec les Etats-Unis", a conclu M. Niblett.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine et la France comptent élargir leur coopération
Chine : Wen Jiabao met l'accent sur la stabilisation de la croissance économique
L'unité et la solidarité vues à travers la Coupe du Monde
Nicolas Sarkozy se sert aussi du « microblog »
Pour que le football soit toujours exposé au soleil !
Quel genre d'esprit national faut-il à la Chine contemporaine ?
Respecter les règles du jeu de l'amour