100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.07.2010 16h27
Un haut responsable américain se rendra à Séoul pour discuter des sanctions à imposer à la RPDC

Des responsables sud-coréens et américains doivent se rencontrer lundi prochain à Séoul pour discuter de l'adoption de sanctions financières supplémentaires contre la République populaire démocratique de Corée (RPDC), comme annoncé par la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, ont rapporté mercredi des médias sud-coréens.

Robert Einhorn, conseiller spécial au Département d'Etat américain pour les affaires de non prolifération et de contrôle des armes, se rendra en visite à Séoul le 31 juillet et le 1er août, pour discuter avec ses homologues sud-coréens, a rapporté l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, citant une source diplomatique anonyme.

Le diplomate américain doit rencontrer le ministre sud-coréen Yu Myung-hwan et Wisung-lac, chef de la délégation sud-coréenne aux pourparlers à six sur le dossier nucléaire de la Péninsule coréenne, a rapporté Yonhap.

Mme Clinton avait annoncé la semaine dernière le plan de Washington consistant à imposer de nouvelles sanctions contre Pyongyang, dans le cadre des sanctions adoptées en représailles d'une attaque à la torpille contre la corvette sud-coréenne Cheonan. 46 marins sud-coréens ont été tués dans l'incident. Pyongyang a toujours démenti avoir attaqué le Cheonan.

Les nouvelles sanctions visent à stopper les activités de la RPDC de financement de ses programmes d'armements et à la dissuader de lancer de nouvelles attaques, a indiqué Mme Clinton.

Le département américain du Trésor et les services de renseignements américains ont identifié quelque 200 comptes bancaires supposés liés à la RPDC.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Asean devient le quatrième partenaire commercial de la Chine
Une Chinoise tuée dans la bousculade meurtrière en Allemagne
Les facteurs non économiques du taux élevé de la mortalité maternelle en Afrique
Sûre de son bon droit, la Chine doit insister pour que l'OMC prenne en compte ses réclamations
La Chine est-elle prête à devenir une grande puissance en matière d'investissement ?
Chine : éventuelle hausse des prix des céréales due à leurs achats par des capitaux étrangers
Comment durcir la puissance douce de la Chine ?