100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.07.2010 15h40
Report du 3e cycle des pourparlers entre la RPDC et le commandement de l'ONU

Le 3e cycle des pourparlers entre la République populaire démocratique de Corée (RPDC) et le commandement de l'ONU (UNC) dirigé par les Américains a été reporté, a annoncé jeudi l'UNC.

La rencontre, destinée à s'entretenir du naufrage de la corvette sud-coréenne Cheonan, survenu en mars dernier, aurait dû avoir lieu jeudi dans le village de Panmunjom. Mais les deux parties ne sont pas parvenues à confirmer la date.

Des contacts entre les deux parties sont en cours pour discuter d'une nouvelle date pour la rencontre, a affirmé un responsable de l'UNC à Xinhua.

Une enquête internationale menée par la Corée du Sud a attribué le naufrage du Cheonan, dans lequel 46 marins sud-coréens ont péri, à une attaque à la torpille lancée par la RPDC, et cette dernière a rejeté cette accusation.

Lors de la dernière rencontre organisée le 23 juillet, l'UNC a proposé l'établissement d'un groupe conjoint pour évaluer toute éventuelle violation de l'armistice dans le naufrage du Cheonan. Les deux parties ont échangé des points de vue et discuté des détails de la création d'un groupe conjoint, selon un communiqué de presse publié par l'UNC.

La RPDC a demandé entretemps aux Etats-Unis de recevoir sans condition une équipe d'inspection envoyée par Pyongyang, affirmant qu'"il était nécessaire d'enquêter sur la vérité de l'incident de manière objective et scientifique", selon l'agence de presse officielle de la RPDC KCNA.

Le premier cycle des pourparlers entre la RPDC et l'UNC a eu lieu le 15 juillet. Les deux parties ont convenu à cette occasion d'organiser des pourparlers au niveau des généraux sur le naufrage du Cheonan.

L'UNC a tenu 16 cycles de pourparlers avec la RPDC depuis le lancement du forum des officiers généraux en 1998. La RPDC a néanmoins toujours insisté sur le fait que l'appellation "UNC" était injuste et que les "troupes de l'ONU" n'étaient en fait que des troupes américaines stationnées en Corée du Sud.

La RPDC a demandé l'envoi de ses enquêteurs en Corée du Sud pour vérifier les conclusions de l'équipe d'enquête menée par la Corée du Sud. Demande rejetée par Séoul.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Asean devient le quatrième partenaire commercial de la Chine
Une Chinoise tuée dans la bousculade meurtrière en Allemagne
Les facteurs non économiques du taux élevé de la mortalité maternelle en Afrique
Sûre de son bon droit, la Chine doit insister pour que l'OMC prenne en compte ses réclamations
La Chine est-elle prête à devenir une grande puissance en matière d'investissement ?
Chine : éventuelle hausse des prix des céréales due à leurs achats par des capitaux étrangers
Comment durcir la puissance douce de la Chine ?