100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.07.2010 16h27
Les généraux britanniques critiquent le gouvernement pour la gestion des guerres en Irak et en Afghanistan

Deux des plus grands chefs militaires britanniques impliqués dans la guerre en Irak et en Afghanistan ont critiqué mercredi les missions qui leur ont été attribuées par le gouvernement britannique et les mauvais équipements avec lesquels ils devaient mener à bien leurs missions.

Le général Richard Dannatt, ancien directeur professionnel des forces armées britanniques entre 2006 et fin 2009, a déclaré que les demandes de faire la guerre en Irak tout en bâtissant des forces pendant la guerre en Afghanistan ont mis trop de pression sur l'armée britannique.

A la Commission Chilcot, mise en place par le gouvernement pour examiner les leçons à tirer de la guerre en Irak, il a déclaré que l'armée était comme un moteur fonctionnant sans pétrole alors qu' elle tentait d'augmenter les forces en Afghanistan sur ordre de l' ancien Premier ministre Tony Blair, tout en tentant de faire face aux violences en Irak.

Le général Dannatt a également critiqué les équipements. D' après lui, la Snatch Land Rover utilisée comme véhicule léger de patrouille s'est avérée vulnérable en Irak, et plus tard en Afghanistan. Selon lui, remplacer les mauvais équipements par de meilleurs n'a jamais été fait.

« Nous avons tourné autour du problème, sans vraiment y faire face.. (Il s'agissait) d'une carence dans le leadership et l' énergie. Ca a été très frustrant de ne pas pouvoir y remédier ».

Devant la commission, le général Michael Jackson, qui dirigeait l'armée britannique avant le général Dannatt, a également critiqué les équipements.

M. Jackson a déclaré que quand il a été décidé que les troupes britanniques sous commandement de l'OTAN allaient augmenter en Afghanistan, il a été supposé qu'elles pourraient réduire sans problème les forces en Irak. Mais, quand ces plans se sont réalisés, il n'a pas été possible de réduire le nombre de soldats en Irak de manière suffisante, en raison des violences, et il n'a pas été possible de se retirer d'Afghanistan car cela aurait perturbé les projets complexes.

Le caractère approprié des équipements en Afghanistan était un point soulevé pendant la course à l'élection générale du 6 mai, l' ancien Premier ministre britannique Gordon Brown ayant donné des preuves à la Commission Chilcot qu'il n'avait pas étouffé les fonds destinés aux équipements militaires.

325 soldats britanniques sont morts en Afghanistan, dont 156 l'année dernière.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Asean devient le quatrième partenaire commercial de la Chine
Une Chinoise tuée dans la bousculade meurtrière en Allemagne
Les facteurs non économiques du taux élevé de la mortalité maternelle en Afrique
Sûre de son bon droit, la Chine doit insister pour que l'OMC prenne en compte ses réclamations
La Chine est-elle prête à devenir une grande puissance en matière d'investissement ?
Chine : éventuelle hausse des prix des céréales due à leurs achats par des capitaux étrangers
Comment durcir la puissance douce de la Chine ?