100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.08.2010 15h26
Les Etats-Unis refusent d'envoyer un émissaire à Pyongyang sur la libération d'un Américain

Le gouvernement américain a écarté lundi la possibilité d'envoyer un émissaire en République populaire démocratique de Corée (RPDC) sur la libération d'un citoyen américain, appelant Pyongyang à le libérer pour des raisons humanitaires.

Aijalon Mahli Gomes, 31 ans, a été arrêté en RPDC le 25 janvier 2010 pour entrée illégale dans le pays. Il a été condamné à huit ans de prison et à une amende 7000 dollars le 6 avril et certaines informations font état d'une dégradation de son état de santé.

"Nous sommes inquiets pour sa santé et son bien-être. Nous avons appelé la Corée du Nord (RPDC) à le libérer pour des raisons humanitaires", a déclaré Philip Crowley, porte-parole du département d'Etat américain, lors d'un point de presse.

"Nous avons contacté directement les responsables nord-coréens concernant le cas de M. Gomes. Et nous maintenons la pression sur ce dossier par le biais des autorités suèdoises", a précisé M. Crowley.

Interrogé pour savoir si l'administration Obama enverra un émissaire à Pyongyang, comme cela avait été le cas en août dernier pour libérer deux journalistes américaines condamnées à 12 ans de travaux forcés par la RPDC, le porte-parole a indiqué que les Etats-Unis n'envisagent pas pour le moment une telle mesure.

Laura Ling et Euna Lee, qui travaillaient pour la chaîne de télévision Current TV, avaient été condamnées à 12 ans de travaux forcés pour entrée illégale en RPDC, avant d'être libérées début août à la suite d'une mission de l'ex-président Bill Clinton.

Selon les analystes, Pyongyang voulait profiter de la libération des deux journalistes pour établir un mécanisme de dialogue direct avec les Etats-Unis visant à améliorer les relations bilatérales.

Néanmoins, le gouvernement américain a déclaré que le dialogue ne devrait être mené que dans le cadre du mécanisme des pourparlers à six, qui regroupent la RPDC, les Etats-Unis, la Chine, la Corée du Sud, le Japon et la Russie.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine a fourni une assistance humanitaire de dix millions de yuans au Pakistan
La Chine n'a jamais aspiré intentionnellement à la balance commerciale favorable
La forte croissance de la population de l'UE est-elle due à l'immigration ?
Un expert regarde la Chine de l'extérieur
Sûre de son bon droit, la Chine doit insister pour que l'OMC prenne en compte ses réclamations
Les facteurs non économiques du taux élevé de la mortalité maternelle en Afrique
La Chine est-elle prête à devenir une grande puissance en matière d'investissement ?