100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 10.08.2010 15h41
La Bolivie envisage la formation d'une force armée sur la frontière avec le Pérou et le Brésil

Le président bolivien Evo Morales a demandé à l'armée de constituer une force armée dans les régions frontalières bordant le Pérou et le Brésil, dans le but de mieux protéger la souveraineté territoriale et les ressources naturelles du pays.

M. Morales a annoncé ce plan dimanche lors d'une inspection de l'armée dans la ville frontalière de Cobija pour célébrer le 185e anniversaire de l'établissement des forces armées boliviennes, selon des reportages de presse boliviennes parvenues à Lima.

M. Morales a invoqué le manque de contrôle frontalier et la longue "prédation étrangère" effectuée sur les ressources naturelles de Bolivie dans ces régions comme motifs de cette restructuration militaire.

M. Morales a propagé l'idée de la constitution d'une force armée dans les régions frontalières à son arrivée au pouvoir il y a quatre ans. Il a mis en place un plan de sécurité frontalière visant à empêcher l'exploitation illégale étrangère des forêts, de l'or et d'autres ressources naturelles dans les régions frontalières.

La Bolivie est un pays d'Amérique du Sud, bordant le Brésil au nord et à l'est, le Paraguay et l'Argentine au sud, le Chili et le Pérou à l'ouest.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un médicament traditionnel chinois réussit pour la première fois des tests cliniques stricts aux Etats-Unis
La Chine publie des nouvelles mesures sur la gestion des fonds de compagnies d'assurances
Le pays qui pense « promouvoir ses relations publiques » est obligé de s'infliger de durs exercices pour améliorer ses qualités naturelles
L'équilibre entre le travail et la vie constitue le moteur des forces productives
Les images d'une évacuation musclée de squatteurs suscitent une polémique qui montre l'échec de la nouvelle politique française d'immigration
Les ministres français partent en vacances avant de se lancer dans une nouvelle série de vifs débats
La forte croissance de la population de l'UE est-elle due à l'immigration ?