100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.08.2010 08h15
L'état d'urgence dans deux provinces du nord doit être levé, selon l'armée thaïlandaise

L'armée est capable de maintenir la situation à Chiang Rai et à Chiang Mai sous contrôle et l'état d'urgence imposé dans les deux provinces est révocable, a annoncé vendredi un officier supérieur de l'armée thaïlandaise.

Thanongsak Apirakyothin, commandant de la 3ème région militaire, chargé de la sécurité dans le nord de la Thaïlande, a déclaré que le 3ème armée avait déjà transmis au Premier ministre les résultats de l'évaluation de la situation et une recommandation selon laquelle l'état d'urgence dans les deux provinces devait être levé.

"Personnellement, je pense que l'état d'urgence doit être levé afin de promouvoir l'économie et le tourisme dans les deux provinces, mais cela dépend de la décision du Premier ministre", a indiqué le commandant.

A la fin du mois de juillet, le Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejjajiva a approuvé la levée de l'état d'urgence dans les six provinces, laissant dix provinces dont Bangkok, Chiang Rai et Chiang Mai en état d'urgence.

Le décret a été imposé à Bangkok et dans d'autres provinces depuis le 17 avril pour entraver le rassemblement antigouvernemental organisé par les "chemises rouges".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine-reste du monde : Nouveaux accords de prêt préférentiel pour l'aide extérieure
Chine/Afrique : renforcement de la coopération agricole
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti
Le pays qui pense « promouvoir ses relations publiques » est obligé de s'infliger de durs exercices pour améliorer ses qualités naturelles
L'équilibre entre le travail et la vie constitue le moteur des forces productives
Les images d'une évacuation musclée de squatteurs suscitent une polémique qui montre l'échec de la nouvelle politique française d'immigration