100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.08.2010 13h17
Ban Ki-moon réitère son appel à l'interdiction des essais nucléaires

Le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires a été adopté en 1996 « mais n'est toujours pas entré en vigueur », a rappelé jeudi le secrétaire général, Ban Ki-moon, à l'occasion de la première Journée internationale contre les essais nucléaires qui sera célébrée le 29 août prochain.

« J'ai demandé que la date butoir pour la réalisation de cet objectif soit 2012. En attendant l'entrée en vigueur du Traité, j'invite instamment l'ensemble des États à appliquer un moratoire sur toutes les explosions nucléaires », a-t-il ajouté dans un message lu en son nom par le chef du Centre régional de diplomatie préventive des Nations Unies pour l'Asie centrale, Miroslav Jenca, à l'occasion d'une conférence sur le sujet qui se déroule à Astana, au Kazakhstan.

« Je me réjouis à la perspective de collaborer avec tous les partenaires afin de réduire les dépenses consacrées aux armes nucléaires et de débarrasser le monde de la menace nucléaire Cette noble cause suscite une véritable dynamique », a dit le chef de l'ONU.

« Cette année, l'issue heureuse de la Conférence des Parties chargée d'examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires a donné une impulsion nouvelle au régime de désarmement et de non-prolifération nucléaires. Des initiatives hardies des dirigeants du monde et de la société civile montrent la voie vers la réorientation des politiques et la réduction des arsenaux. Un pilier central de cette stratégie est le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires », a-t-il précisé.

Cette journée marque la première célébration de la Journée internationale contre les essais nucléaires, proposée en 2009 par le gouvernement du Kazakhstan à la soixante-quatrième session de l'Assemblée générale des Nations Unies.

Le 29 août 1991, le président du Kazakhstan a fermé le polygone d'essais de Semipalatinsk, où 456 essais nucléaires menés pendant la guerre froide ont dévasté le paysage et provoqué des effets durables sur la population locale. « J'ai été personnellement témoin de cet héritage toxique lorsque j'ai visité Semipalatinsk un peu plus tôt cette année », a souligné Ban Ki- moon.

« Aujourd'hui, le Kazakhstan ayant interdit les armes nucléaires et s'étant associé aux efforts visant à créer une zone exempte d'armes nucléaires en Asie centrale, Semipalatinsk devient un symbole très fort. Cela signifie qu'un monde exempt d'armes nucléaires est possible », a-t-il souligné.

« Nous ne saurions léguer ces problèmes aux générations futures. Chacun de nous doit s'employer à bâtir aujourd'hui un monde vivant dans de meilleures conditions de sûreté et de sécurité », a conclu le secrétaire général de l'ONU.

Le 2 décembre 2009, la 64e session de l'Assemblée générale des Nations Unies a fixé le 29 août comme la Journée internationale contre les essais nucléaires par l'adoption à l'unanimité de la résolution 64/35. Cette Journée est destinée à mobiliser les efforts des Nations Unies, des États membres, des organisations intergouvernementales et non-gouvernementales, les institutions universitaires, les réseaux des jeunes et les médias au moyen de l'information, l'éducation et la promotion de l'idée que l'interdiction des essais nucléaires est un pas essentiel vers un monde plus sûr.

Dans son introduction, la résolution souligne que « tous les efforts devraient être employés pour arrêter les essais nucléaires, de manière à éviter des effets nocifs et dévastateurs sur la vie et la santé des individus... et que l'arrêt des tests nucléaires est le moyen d'arriver à l'objectif d'un monde exempt d'armes nucléaires ».

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao et Wen Jiabao appellent à n'épargner aucun effort pour sauver les blessés d'un crash aérien
La Chine et l'Afrique du Sud nouent un "partenariat stratégique global"
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti