100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 03.09.2010 16h48
L'embargo russe sur les céréales restera en vigueur jusqu'à la moisson 2011

La levée de l'embargo sur les exportations de céréales ne sera pas envisagée jusqu'à ce que la moisson de 2011 ait été récoltée, a déclaré jeudi le Premier ministre russe Vladimir Poutine lors d'un conseil des ministres.

"Afin de ne pas générer inutilement la nervosité, d'assurer la stabilité et la prévisibilité du marché pour tous les acteurs, je tiens à souligner que nous ne pourrons envisager une levée de l'embargo sur les céréales qu'une fois les moissons de l'année prochaine récoltée et la production de céréales connue », a déclaré M. Poutine.

Cette interdiction sur les exportations, en vigueur du 15 août au 31 décembre, a été mise en place après la sécheresse qui a frappé la Russie cet été, l'une des pires sécheresses de l' histoire du pays, entraînant une chute considérable des prévisions de récolte à une fourchette de 60 à 65 millions de tonnes.

Les producteurs et négociants de céréales devraient se baser sur les circonstances réellement observées et prendre en compte les besoins du marché intérieur, a-t-il dit.

M. Poutine a reconnu que certains producteurs et négociants de céréales avaient commencé à stocker cette matière première après le décret de l'embargo, attendant une nouvelle décision du gouvernement.

Le gouvernement avait à l'origine prévu de lever l' interdiction d'exportations à la fin de 2010. Une décision gouvernementale du 30 août ouvrait une brèche dans cet embargo en autorisant les exportations dans le cadre de contrats internationaux signés par la Fédération de Russie et d'activités d' aide humanitaire.

M. Poutine avait auparavant affirmé qu'il n'y avait pas de pénurie de céréales en Russie.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine et l'UE s'engagent à promouvoir les relations bilatérales
Chine: six personnes toujours portées disparues après une collision entre deux navires
Un été, témoin d'incessantes expulsions de Roms, qui « fait rougir la France »
Les liens sino-européens nagent encore dans l'incompréhension mutuelle
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?