100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.09.2010 08h20
Thaïlande : fermeture de 465 écoles dans l'extrême-sud après le meurtre d'un couple d'enseignants

La Fédération des professeurs des trois provinces frontalières de l'extrême-sud de la Thaïlande a pris mardi après-midi une décision, selon laquelle les 465 écoles dans les zones à haut risque des trois provinces --Yala, Pattani et Narathiwat-- seront fermées pendant trois jours, après qu'un couple d'enseignants local eut été tué mardi matin par des insurgés.

"La fermeture de toutes les écoles dans la zone rouge et les zones à haut risque des trois provinces de l'extrême-sud pour une durée de trois jours vise à retrouver les moyens de restaurer le moral des professeurs et de coordonner avec les forces de sécurité afin d'adopter plus de mesures de sécurité rigoureuses en vue de protéger les enseignants", a expliqué Boonsom Thongsriprai, président de la fédération, cité par le média Bangkok Post.

Cette décision intervient suite au meurtre d'un couple de professeurs survenu mardi matin dans le district de Rangae de la province de Narathiwat.

Le mari est mort sur la scène alors que la femme, grièvement blessée, a succombé à ses blessures dans un hôpital local.

La police a fait savoir que le couple, à bord d'une moto en route vers un marché local, a été pris pour cible par deux motards armés d'un fusil d'assaut M16.

La région de l'extrême-sud thaïlandaise est en proie à des violences depuis 2004. Quelque 8.000 attaques liées aux insurgés ont eu lieu dans les trois provinces de l'extrême-sud, qui avaient fait partie du sultanat de l'Etat de Pattani. La majorité des habitants locaux sont des musulmans malais.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine-France : Rencontre entre Wu Bangguo et Alain Juppé
Chine : lancement réussi du satellite de communication "SinoSat-6"
Un été, témoin d'incessantes expulsions de Roms, qui « fait rougir la France »
Les liens sino-européens nagent encore dans l'incompréhension mutuelle
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?