100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 10.09.2010 08h21
Un officiel de l'ONU inquiet du projet d'un pasteur américain de brûler le Coran

Le représentant spécial de l'ONU pour l'Afghanistan, Staffan de Mistura, a exprimé mercredi sa profonde "inquiétude" et son "indignation" suite à l'annonce par un pasteur américain de son projet de brûler en public un Coran.

"L'exercice de la liberté d'expression ne devrait pas être confondue avec l'intention d'offusquer la religion et les croyances de millions de personnes", a souligné Staffan de Mistura dans un communiqué de presse de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA).

"Si un acte aussi détestable était commis, cela contribuerait à alimenter les arguments de ceux qui sont contre la paix et la ré conciliation en Afghanistan", a-t-il ajouté.

Selon la presse, les membres du Dove World Outreach Center, une église évangéliste de Floride, ont fait part de leur intention de brûler en public un Coran à l'occasion de la commémoration des attentats du 11 septembre 2001.

"Cela peut aussi mettre en péril les efforts de tant d'Afghans et d'étrangers qui essaient d'aider l'Afghanistan à trouver sa voie vers la paix et la stabilité dans le cadre de sa culture, ses traditions et sa religion", a dit le représentant de l'ONU qui souligne que cet acte serait particulièrement malvenu à la veille des festivités qui closent le jeûne du Ramadan.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois met l'accent sur l'importance de l'éducation
Xi Jinping : la Chine s'engage à créer un environnement d'investissement plus ouvert pour les entreprises étrangères
Présenter une Chine variée à l'Europe
La croissance chinoise se fait aussi avec les pays d'Afrique
Un été, témoin d'incessantes expulsions de Roms, qui « fait rougir la France »
Les liens sino-européens nagent encore dans l'incompréhension mutuelle
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France