100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 10.09.2010 08h41
Le projet de brûler le Coran risque de générer plus de violences (Maliki)

Le Premier ministre irakien Nouri al-Malidi a averit jeudi que le projet d'un pasteur américain de brûler des expemplaires du Coran pourrait être utilisé par des extrémistes comme un "prétexte" pour commettre davantage de violences.

"Cet acte pourrait être pris comme un prétexte par les extrémistes pour commettre plus de meurtres", a dit M. Miliki dans un communiqué publié par son bureau.

Il a appelé les autorités américaines à intervenir pour empêcher le pasteur Terry Jones de commettre son action horrible qui vise à brûler le Coran.

"Cet acte odieux n'est pas inclu dans le droit à la liberté d'expression, il endommegerait les relations entre les religions et le dialogue culturel et humain entre les nations", a dit M. Malidi lors d'une rencontre avec l'ambassadeur américain à Bagdad Jim Jeffrey et le commandant des forces américaines en Irak, le général Lloyd Austin.

A la tête du "Dove World Outreach Center" en Floride, le pasteur Jones compte brûler 200 exemplaires du Coran samedi, jour anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, vers 18H00 (22H00 GMT) à Gainesville.

Le pasteur a déclaré mecrdi qu'il était déterminé à brûler des exemplaire du Coran malgré les pressions de la Maison Blanche, des leaders religieux et d'autres.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois met l'accent sur l'importance de l'éducation
Xi Jinping : la Chine s'engage à créer un environnement d'investissement plus ouvert pour les entreprises étrangères
Présenter une Chine variée à l'Europe
La croissance chinoise se fait aussi avec les pays d'Afrique
Un été, témoin d'incessantes expulsions de Roms, qui « fait rougir la France »
Les liens sino-européens nagent encore dans l'incompréhension mutuelle
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France