100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 13.09.2010 08h15
L'Iran dément des liens entre la libération d'une Américaine et l'affaire d'un chercheur iranien

Le procureur de Téhéran Abbas Jafari Dolatabadi a déclaré dimanche que la libération d'un des trois randonneurs américains détenus en Iran n'avait rien à voir avec l'affaire du chercheur iranien Shahram Amiri, a rapporté l'agence de presse Isna.

"Il y a aucun lien entre ces deux affaires. La justice iranienne remplit ses missions et se concentre uniquement sur les questions judiciaires", a dit Dolatabadi lors d'une conférence de presse.

Il a dit que l'Iran était prêt à libérer Sarah Shourd, l'un des trois randonneurs américains prisonniers depuis plus d'un an en Iran contre une caution de 500.000 dollars.

Le chercheur iranien Shahram Amiri, qui affirme avoir été enlevé par des agents de la CIA en Arabie saoudite, est retourné en juin à Téhéran.

Il avait disparu en juin 2009 lors d'un pèlerinage à la Mecque. Il s'était réfugié en juillet à l'ambassade du Pakistan à Washington. Selon Washington, le chercher iranien s'était rendu de son plein gré aux Etats-Unis.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine conteste la gestion japonaise de l'incident du bateau de pêche chinois
Le président chinois met l'accent sur l'importance de l'éducation
Les syndicats français défendent la retraite à 60 ans
Ce n'est qu'en disant la vérité que la voix de la Chine fera plus autorité
Présenter une Chine variée à l'Europe
La croissance chinoise se fait aussi avec les pays d'Afrique
Un été, témoin d'incessantes expulsions de Roms, qui « fait rougir la France »