100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.09.2010 14h36
Thaïlande : création d'un centre chargé de surveiller les "chemises rouges"

Les autorités thaïlandaises ont mis en place vendredi un centre chargé de surveiller le Front uni pour la démocratie et contre la dictature (UDD), connu sous le nom de "chemises rouges".

Le porte-parole du Centre pour la résolution de la situation d'urgence (CRES), le colonel Sansern Kaewkamnerd a annoncé vendredi que le centre, qui sera dirigé par le chef de l'armée Anupong Paojinda, surveillerait la situation dans les sept provinces qui se trouvent toujours en état d'urgence.

Ces sept provinces sont Bangkok, Nonthaburi, Pathum Thani, Samut Prakan, Udon Thani, Khon Kaen et Nakhon Ratchasima. Dans les autres provinces, la situation sera supervisée par le personnel du Commandement des opérations de sécurité interne, a affirmé le colonel.

La police est également prête à affronter toute situation à Bangkok et à Chiang Mai dimanche, a affirmé le porte-parole de la police de Bangkok, le colonel Songpol Watthanachai, cité par le site internet de Bangkok Post.

Les "chemises rouges" projettent de tenir dimanche un rassemblement à Bangkok et dans la province de Chiang Mai (nord) pour marquer le 4e anniversaire du coup d'Etat de 2006 qui avait renversé l'ancien Premier ministre Thaksin Shinnawatra.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La détention du capitaine chinois constitue un obstacle aux relations sino-japonaises
La Chine appelle la Banque mondiale à accorder plus de droit de parole aux pays en développement
La Chine est confiante, mais n'est pas arrogante, elle veut écouter les différents points de vue des pays du monde
L'alliance entre la politique et le commerce - tumeur maligne de la justice sociale
Ce n'est qu'en disant la vérité que la voix de la Chine fera plus autorité
Les syndicats français défendent la retraite à 60 ans
Présenter une Chine variée à l'Europe