100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.09.2010 13h38
France : la compagnie Ryanair mise en examen pour plusieurs motifs liés à l'emploi de sa main-d'oeuvre

La compagnie low cost irlandaise Ryanair est mise en examen par le parquet d'Aix-en- Provence (près de Marseille) pour travail dissimulé, emploi illicite de personnel navigant, entrave au fonctionnement du comité d'entreprise et à l'exercice du droit syndical, apprend-on mardi de source judiciaire.

La procédure fait suite à une enquête de l'Office central de lutte contre le travail illégal, déclenchée après une plainte déposée par deux syndicats de pilotes : l'Unac (Union des navigants de l'aviation civile), et le SNPL (Syndicat national des pilotes de ligne), ainsi que par la Caisse des retraites des navigants.

Les syndicats dénoncent l'affiliation des salariés résidents en France à la législation irlandaise, nettement plus favorable à l' employeur que la française. Les 120 employés de Marseille payent par exemple leurs impôts, leurs cotisations sociales et leurs retraites en Irlande.

Un décret français datant de 2006 oblige les personnels navigants de compagnies étrangères à se soumettre au droit du travail français.

La chambre de commerce et d'industrie de Marseille Provence ( CCI), qui gère l'aéroport de Marignane, a exprimé son soutien à la compagnie Ryanair, dont le départ ferait perdre quelque 1 000 emplois locaux.

En mai dernier, le PDG Mickael O'Leary avait déclaré à la presse que sa compagnie quitterait sa base française de Marseille si la justice venait à examiner le statut juridique de ses employés résidant en France.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les Taïwanais vivant à l'étranger invités à visiter la partie continentale de la Chine
Chine : Publication d'un livre blanc sur les droits de l'Homme
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?
La dispute entre la Chine et le Japon n'est pas finie
L'inflation et les taux d'intérêt repartent à la hausse
Cher Japon, puissiez-vous agir avec sagesse à l'avenir...