100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.10.2010 08h37
Le président français demande des amendements sur le projet de loi de réforme des retraites (PAPIER GENERAL)

Le président français Nicolas Sarkozy a tenu jeudi matin une réunion de travail sur la réforme des retraites, au lendemain de la discussion générale sur le projet de loi au Sénat, en demandant au gouvernement de déposer sans délai des amendements en faveur de parents, selon un communiqué publié jeudi par l'Elysée.

Cette réunion est en présence du Premier ministre François Fillon, du ministre du Travail Ecri Woerth, du secrétaire d'Etat chargé de la Fonction publique Georges Tron, ainsi que le président du Sénat Gérard Larcher, présidents des groupes parlementaires de la majorité, la président de la Commission des affaires sociales et les rapporteurs du texte.

La réunion a réaffirmé l'importance de la réforme des retraites dont le principal objectif est de garantir aux Français que leurs retraites et celles de leurs enfants pourront être financées, ce qui impose le retour à l'équilibre des régimes de retraite de la France dès 2018, précise le communiqué.

L'Elysée a souligné que le relèvement progressif de l'âge légal de départ à la retraite à 62 ans est une composante essentielle de la réforme, "car sans cette garantie démographique, l'équilibre ne pourra être atteint", tout en ajoutant qu'il en est de même du relèvement de l'âge d'annulation de la décote à 67 ans en 2023.

"Sous l'effet de la forte progression du taux d'activité féminin ainsi que des mécanismes protecteurs de notre système de retraite, les femmes auront dans 5 ans une durée d'assurance équivalente à celle des hommes", annonce le communiqué.

Le président français a souhaité qu'une réponse spécifique soit apportée aux mères de famille des générations les plus proches de l'âge de la retraite et a donc demandé au gouvernement de déposer sans délai un amendement au projet de loi.

"De même, les parents d'enfants handicapés conserveront le bénéfice de l'annulation de la décote à 65 ans, quelle que soit leur durée d'assurance et de manière pérenne", poursuit le communiqué.

L'Elysée a précisé que ces mesures, qui représentent un coût sur l'ensemble de la période de 3,4 milliards d'euros, seront financées par une majoration du prélèvement social sur le capital à hauteur de 0,2 point de l'alignement du taux du prélèvement sur les plus values de cessions immobilières hors résidence principale (passage de 17% à 19%) sur le taux applicable aux plus values de cession mobilières.

Ainsi que le président français s'y est engagé, ces dispositions en faveur des retraites des parents, en particulier des mères des famille, permet d'améliorer encore la réforme, comme les travaux conduits avec les députés avaient permis de le faire à l'Assemblée nationale, notamment pour une meilleure prise en compte de la pénibilité.

Le projet de loi de réforme des retraites a été adopté en première lecture le 15 septembre par l'Assemblée nationale et est maintenant en discussions au Sénat.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Barrage des Trois Gorges : la production est en passe de dépasser les 80 milliards de KWh l'année prochaine
Chine : augmentation prochaine des prix au détail de l'essence et du diesel
Chine : Le Quotidien du peuple souligne une réforme politique étape par étape
Le Sénat français a adopté le projet de loi sur la retraite à 62 ans
Les Etats-Unis mènent une guerre monétaire
Pourquoi la Banque centrale augmente t-elle résolument son taux d'intérêt ?
Les Etats-Unis reculent dans leur dispute monétaire avec la Chine