100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.10.2010 08h26
Moscou, Paris et Berlin discuteront d'un nouveau traité de sécurité européen

Les dirigeants français, russe et allemand se rencontreront dans le courant du mois pour discuter de la proposition du président russe Dmitri Medvedev consistant à élaborer un nouveau traité de sécurité européen, a annoncé lundi l'ambassadeur d'Allemagne en Russie, Ulrich Brandenburg.

"J'espère que lors du sommet de Deauville, qui est prévu entre les 18 et 19 octobre, la sécurité européenne sera débattue. Nous connaissons les propositions russes", a affirmé le diplomate allemand cité par l'agence de presse Interfax.

Le traité sera également abordé lors du sommet de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) au Kazakhstan, qui aura lieu les 1er et 2 décembre, a-t-il ajouté.

L'OSCE discute de ce dossier depuis un an et l'on souhaite que les discussions puissent aboutir à des résultats substantiels.

"Espérons que le sommet de l'OSCE donnera une impulsion à des futurs accords, qui renforceront la coopération et la sécurité en Europe", a estimé l'ambassadeur.

D'autres activités du Conseil Russie-OTAN ainsi que les relations entre la Russie et l'UE seront au menu des discussions, a-t-il ajouté.

La semaine dernière, lors de sa visite à Chypre, le président Medvedev a renouvelé la proposition de son pays consistant à élaborer un nouveau traité de sécurité européen pour renouveler les actuels mécanismes de sécurité en Europe.

M. Medvedev a avancé en juin 2008 une initiative visant à développer un traité juridiquement obligatoire sur la sécurité européenne. Il a remis un projet de traité en novembre aux dirigeants des autres pays et organisations internationales de la région euro-atlantique. La proposition a reçu jusqu'à présent des réponses peu enthousiastes de l'Occident.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un dirigeant chinois observe le grand défilé militaire de la RPDC
Porte-parole : Attribution du prix Nobel de la paix à Liu Xiaobo pourrait endommager les relations sino-norvégiennes
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?