100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.10.2010 12h57
L'opinion publique israélienne et palestinienne pessimiste quant à l'avenir des discussions de paix (sondage)

Si la communauté internationale tente de persuader les dirigeants israélien et palestinien à reprendre les négociations de paix, relancées au début du mois de septembre, la grande majorité, cependant, de la population des deux parties en conflit est pessimiste quant à l'avenir du processus.

Le dernier sondage, réalisé par l'Institut de recherches Harry S. Truman de l'Université hébraïque et le Centre palestinien pour la politique et la recherche sociologique à Ramallah, conclue que seul 6% des Palestiniens et 5% d'Israéliens pensent qu'il y a de fortes ou très fortes chances que les négociations aboutissent à un accord.

Même si 50% d'Israéliens pensent que les deux parties ont un même besoin de succès dans les discussions de paix bloquées, presque 80% soutiennent leur poursuite en dépit des récentes difficultés rencontrées. Du côté des Palestiniens, seul 30% jugent utile de poursuivre les discussions, pendant que 64% estiment qu'ils ont un plus besoin de la réussite de ces négociations que les Israéliens.

Le sondage a été préparé et supervisé par le Professeur Yaacov Shamir de l'Université hébraïque et le Professeur Khalil Shikaki du centre palestinien. Ils ont indiqué que ni les Palestiniens ni les Israéliens ne pensent pas qu'il est possible qu'un Etat palestinien indépendant sera créé et co-existera avec Israël dans les cinq prochaines années.

Interrogés sur ce qu'il faut faire en cas d'échec des négociations, l'option soutenue par près de 70% interrogés est de demander au Conseil de sécurité des Nations unies de reconnaître un Etat palestinien, pendant que 54% des Palestiniens soutiennent une déclaration unilatérale d'un Etat palestinien indépendant et plus de la moitié expriment leur préférance pour une reprise de la résistance non-violente. Une fraction considérable de Palestiniens, 41%, affirme qu'elle soutiendrait la reprise d'une résistance armée. A considerable portion of Palestinians, 41%, said they would support the resumption of armed resistance.

Le sondage jette la lumière sur l'appréhension des Israéliens concernant le processus. Même si 63% redoutent que les Palestiniens ne recourent à la violence seuls 29% sont favorables à la demande palestinienne de gel total de la colonisation en Cisjordanie.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine et les Etats-Unis s'engagent à promouvoir la coopération judiciaire et à améliorer les relations bilatérales
Ouverture de la 7ème édition de l'Exposition Chine-ASEAN à Nanning
Les Etats-Unis mènent une guerre monétaire
Pourquoi la Banque centrale augmente t-elle résolument son taux d'intérêt ?
Les Etats-Unis reculent dans leur dispute monétaire avec la Chine
Le prix Nobel de la paix induit en erreur
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes