100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.10.2010 16h51
Heurts et manifestations en France sur fond de réforme des retraites

La police a utilisé des gaz lacrymogènes et des canons à eau contre des jeunes casseurs à Lyon jeudi, tandis que le Gouvernement français a fait preuve de fermeté au Parlement, court-circuitant un débat tendu au Sénat sur une loi portant l'âge de la retraite à 62 ans.

En dépit d'une pression grandissante, le Président Sarkozy reste ferme sur une mesure dont il dit qu'elle est capitale pour l'avenir de la France, rendant un peu plus tendu encore le face-à-face avec les syndicats qui considèrent la retraite à 60 ans comme un droit durement acquis.

Des semaines de protestation ont laissé un quart des stations-service du pays à court de carburant, bloqué des centaines de navires dans le port méditerranéen de Marseille et même contraint Lady Gaga à annuler ses concerts à Paris.

Des violences en marge des manifestations étudiantes ont ajouté une nouvelle dimension à ce mélange explosif.

Une marche conduite à Paris par au moins 4 000 étudiants s'est déroulée dans le calme, mais la violence a encore éclaté à Lyon, où la police a dû faire usage de gaz lacrymogènes et de canons à eau pour tenir à distance des jeunes casseurs jetant des bouteilles et ayant retourné au moins un véhicule.

« Ce ne sont pas les fauteurs de troubles qui auront le dernier mot en démocratie », a dit le Président Sarkozy à des responsables locaux dans le Centre de la France, promettant de retrouver et ch$atier les émeutiers. Il a aussi accusé les grévistes de « prendre l'économie, les entreprises et la vie quotidienne en otage ».

Les discussions ont été aussi houleuses au parlement, où le Gouvernement a court-circuité un débat qui s'éternisait pour le retrait de la loi en ordonnant aux Sénateurs de voter en bloc le texte dans la version fixée par le Gouvernement.

Le Ministre du travail Eric Woerth, en annonçant la décision du recours à l'article 44-3 de la Constitution, a expliqué qu'il n'y aurait qu'un seul vote cette semaine sur un texte en bloc, et pas de vote sur les 250 amendements sur 1 000 qui restaient à examiner.

Le texte final devrait être adopté la semaine prochaine par les deux chambres. Cependant, les syndicats restent sur leurs gardes, et ont déjà programmé deux autres grèves et des jours de mobilisation les 28 octobre et 6 novembre prochains.

Le Gouvernement français, comme beaucoup d'autres gouvernements d'Europe lourdement endettés, dit que l'élévation de l'âge minimum de la retraite de 60 à 62 ans et la réforme du système des pensions sont capitales pour assurer que les générations futures pourront recevoir au moins une pension.

Les syndicats français disent que la classe ouvrière est injustement punie par cette réforme des retraites et que le Gouvernement devrait trouver ailleurs l'argent pour le système des retraites. Ils craignent que cette réforme n'annonce la fin d'un système entier d'avantages sociaux qui fait de la France un endroit enviable pour travailler et vivre.

« Nous ne pouvons pas nous arrêter maintenant », a dit jeudi Jean-Claude Mailly, Dirigeant du syndicat Force Ouvrière, à propos du mouvement de protestation.

Les syndicats ont organisé plusieurs séries de grèves d'une journée ces derniers mois, mais ces actions dispersées sont devenues de plus en plus le radical au fur et à mesure que le projet avançait au Parlement.
« Je ne veux pas mourir au travail », a dit une étudiante du lycée Bel Orme de Bordeaux, parmi quelques 3 000 autres qui manifesté dans la ville du Sud-Ouest. Elle s'est identifiée seulement en tant que Cassandra, 16 ans.

Les étudiants ont barricadé les lycées et sont descendus dans les rues jeudi après-midi dans tout le pays. Des centaines d'entre eux ont envahi le port de Marseille - où des dizaines de navires attendu en Méditerranée après que des jours des grèves aient bloqué l'accès à un port pétrolier essentiel.

Les manifestations d'étudiants ont dans le passé déjà réussi à forcer le gouvernement à céder, et ces derniers jours certaines ont dégénéré en violence.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Barrage des Trois Gorges : la production est en passe de dépasser les 80 milliards de KWh l'année prochaine
Chine : augmentation prochaine des prix au détail de l'essence et du diesel
Chine : Le Quotidien du peuple souligne une réforme politique étape par étape
Le Sénat français a adopté le projet de loi sur la retraite à 62 ans
Les Etats-Unis mènent une guerre monétaire
Pourquoi la Banque centrale augmente t-elle résolument son taux d'intérêt ?
Les Etats-Unis reculent dans leur dispute monétaire avec la Chine