100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.10.2010 13h11
Les syndicats belges bloquent deux dépôts de carburants en solidarité avec les grévistes français

En geste de solidarité avec le mouvement de protestation contre la réforme des retraites en France, le Syndicat des employés, techniciens et cadres de Belgique (Setca) a décidé mardi de bloquer des dépôts de carburants à Tertre (près de la frontière française) et à Feluy ( 30 km à l'ouest de Bruxelles).

L'objectif du blocage est d'empêcher que des camions ne viennent s'approvisionner en Belgique, pour ensuite remplir les stations service françaises qui sont à sec à cause du mouvement de protestation contre la réforme des retraites, qui crée certains blocages, selon un communiqué du Setca.

Depuis une semaine et demie, la France demande en vain à la Belgique de l'aider. Et elle souhaiterait s'approvisionner en Belgique et c'est bien là le problème. En effet, pour la Setca, syndicat socialiste, pas question que la Belgique n'alimente les stations service françaises : il faut se montrer solidaires avec le mouvement de grève et le faire respecter.

"La direction de Feluy a clairement choisi son camp, celui de Nicolas Sarkozy", a précisé à Xinhua Manu Morais, secrétaire délégué du SETCA-Centre. "Nous avions initialement décidé de ne bloquer que l'entrée et la sortie des camions français venant s'approvisionner à Feluy, en solidarité avec nos collègues français. Nous avions constaté l'augmentation des chargements de l'ordre d'environ 40 à 50 camions par jour par rapport au flux habituel de quelque 450 camions. Nous avons donc exigé de la direction que celle-ci se limite aux chargements habituels, ce qu'elle refuse à l'évidence. Voilà qui montre clairement qu'elle prend position dans le conflit français, ce avec quoi nous ne sommes pas d'accord".

"Plus aucun camion ne rentre, nous laisserons entrer les camions qui approvisionnent la Belgique quand nous aurons un accord signé par la direction, certifiant qu'ils refusent d'approvisionner tout véhicule qui a pour destination la France", a poursuivi Manu Morais.

Les camions bloqués à l'intérieur ont pu sortir si leur feuille de route avait comme destination la Belgique. Pour les camions français par contre, pas de laissez-passer. Le blocage devrait se poursuivre toute la journée. Quelque 500 camions transitent en moyenne chaque jour sur ce site.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Barrage des Trois Gorges : la production est en passe de dépasser les 80 milliards de KWh l'année prochaine
Chine : augmentation prochaine des prix au détail de l'essence et du diesel
Chine : Le Quotidien du peuple souligne une réforme politique étape par étape
Le Sénat français a adopté le projet de loi sur la retraite à 62 ans
Les Etats-Unis mènent une guerre monétaire
Pourquoi la Banque centrale augmente t-elle résolument son taux d'intérêt ?
Les Etats-Unis reculent dans leur dispute monétaire avec la Chine