100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 05.11.2010 08h13
La police grecque a neutralisé un colis piégé adressé à l'ambassade de France à Athènes

La police grecque a procédé jeudi à une explosion contrôlée d'un colis piégé adressé à l'ambassade de France à Athènes, et est en train d'examiner quatre autre colis suspects nouvellement découverts dans une compagnie de courrier à Athènes, ont rapporté les médias locaux.

Le premier colis piégé a été neutralisé par des experts antiterroristes dans une compagnie de courrier située dans le centre d'Athènes. Le colis a été renvoyé jeudi matin plus tôt à l'entreprise par des employés de l'ambassade de France, qui le soupçonnaient d'être piégé. Une autre entreprise de courrier dans un autre district d'Athènes a informé la police des quatre colis suspects.

Aucune information concernant les quatre colis suspects n'est disponibles jusqu'à présent.

Les autorités grecques continuent à chercher davantage de colis piégés et d'extrémistes, ont rapporté les médias locaux.

Une liste sur d'éventuelles cibles d'attaques aurait été retrouvée sur deux jeunes hommes arrêtés lundi, ont rapporté les médias.

Selon la liste, une éventuelle cible serait une ambassade européenne à Athènes et l'autre serait une ambassade d'un pays asiatique en Grèce.

Depuis lundi, les autorités grecques et étrangères ont découvert une dizaine de colis piégés adressés aux dirigeants européens et aux ambassades étrangères à Athènes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des bouddhistes tibétains recoivent un "doctorat" à Beijing
Le président chinois rencontre des officiers, appréciant leur travail en matière d'armement
Cela aurait été un crime dans tout autre pays également
Rares, comme leur nom l'indique
Le Quotidien du Peuple appelle à intensifier les efforts pour améliorer le travail concernant les intérêts du peuple
L'adoption du projet de loi sur la retraite en France a une grande importance pour l'Europe
Qui est vraiment Liu Xiaobo ?