100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 05.11.2010 08h46
La Chine et la France ont abouti à des points communs sur leur partenariat stratégique

Le président chinois Hu Jintao a eu un entretien avec son homologue français Nicolas Sarkozy, le 4 novembre à Paris. Les deux chefs-d'Etat ont convenu de pousser en avant le partenariat stratégique sino-français.

Hu Jintao a souligné que dans un contexte compliqué de la situation internationale, la Chine espère développer le partenariat sino-français sur la base de la confiance mutuelle et des avantages réciproques ainsi que des relations stables et orientées vers le monde entier en vue d'exercer des influences positives sur un partenariat entre des pays importants dans un nouveaux contexte. Hu Jintao a formulé quatre points : primo, il faut respecter mutuellement et renforcer la confiance stratégique mutuelle ; secundo, il faut aller en avant avec le temps sur la base d'innovation et de la coopération ; le montant du commerce bilatéral en 2015 est prévu à 80 milliards de dollars ; tertio, il faut profiter des priorités pour resserrer des échanges culturels ; quarto, il faut renforcer la coopération pour faire face aux défis. La Chine espère renforcer la communication et la coordination avec la France sur des points chauds internationaux et régionaux comme la réforme du mécanisme économique mondial et le changment climatique.

Pour sa part, Nicolas Sarkozy est tout à fait d'accord sur des opinions de son homologue chinois. Il a indiqué que la coopération bilatérale dans divers domaines se porte bien, notamment, celle dans le domaine de l'aéronautique et de l'aviation. La France souhaite renforcer la coopération économique, commerciale et technique avec la Chine, surtout la coopération dans le domaine de l'électricité nucléaire.

Après cet entretien, les deux parties ont signé des documents sur la coopération dans l'énergie nucléaire et l'aviation.

Page spéciale : La tournée du président chinois en France et au Portugal

Source: CRI

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des bouddhistes tibétains recoivent un "doctorat" à Beijing
Le président chinois rencontre des officiers, appréciant leur travail en matière d'armement
Cela aurait été un crime dans tout autre pays également
Rares, comme leur nom l'indique
Le Quotidien du Peuple appelle à intensifier les efforts pour améliorer le travail concernant les intérêts du peuple
L'adoption du projet de loi sur la retraite en France a une grande importance pour l'Europe
Qui est vraiment Liu Xiaobo ?