100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.11.2010 08h10
Fin de la visite du président chinois au Portugal

Le président chinois Hu Jintao a quitté Lisbonne dimanche pour regagner son pays à l'issue d'une visite d'Etat deux jours au Portugal.

Au cours de son séjour à Lisbonne, M. Hu a rencontré avec son homologue portugais Anibal Cavaco Silva et d'autres dirigeants portugais et a discuté avec eux des moyens visant à approfondir la coopération pragmatique bilatérale.

Les deux présidents ont convenu d'oeuvrer ensemble pour renforcer le partenariat stratégique global entre les deux pays.

Lors de son entretien avec le Premier ministre Jose Socrates dimanche, le président Hu Jintao a fait remarquer que la coopération économique et commerciale entre la Chine et le Portugal avait connu une croissance rapide et que les échanges bilatéraux dans les domaines culturel, éducatif, scientifique et technique étaient fructueux.

M. Hu a proposé que les deux pays continuent à élargir les relations économiques et commerciales et renforcent les échanges entre peuples.

Il a souhaité que le Portugal joue un rôle active pour renforcer le partenariat stratégique global entre la Chine et l'Euorpe.

Plusieurs accords de coopération ont été signés à l'issue de l'entretien.

Le président chinois était venu à Lisbonne après une visite d'Etat de trois en France.

Page spéciale: La tournée du président chinois en France et au Portugal

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Guangzhou envisage d'annuler son service de transport gratuit face à l'affluence de nombreux voyageurs pour les Jeux asiatiques
Entretien entre les présidents chinois et portugais
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts
L'exploitation des terres rares coûte cher à la Chine