100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.11.2010 09h42
Un cavalier portugais dans les bras du président chinois (MAGAZINE)

Le président chinois Hu Jintao a montré sa préoccupation pour un garde tombé de cheval lors de sa visite au Portugal les 6 et 7 novembre, un épisode qui a non seulement impressionné toutes les personnes présentes mais a également été largement couvert par la presse.

Samedi, un membre de la Garde nationale républicaine portugaise a fait une chute de cheval alors que le président Hu passait en revue le régiment de cavalerie à l'extérieur du Monastère Jeronimos, à Belem, banlieue de Lisbonne.

L'incident s'est produit après que le chef de l'Etat chinois eut déposé une couronne sur le tombeau du célèbre poète portugais Luis de Camoes à l'intérieur du monastère, un geste d'hommage au peuple portugais.

Au lieu de se diriger vers sa voiture après la cérémonie, M. Hu s'est empressé d'aller voir le cavalier malheureux.

"Est-ce que vous allez bien?", a demandé M. Hu à l'homme, tout en le prenant dans ses bras.

"Merci beaucoup, Monsieur le Président. Je vais bien et je serai vite remis", a répondu le cavalier, profondément ému par le geste de M. Hu.

Le président chinois a serré les mains du cavalier une seconde fois avant de se rendre au Palais présidentiel. Le cavalier a remis son casque avec l'aide de l'un de ses compagnons et est remonté sur son cheval pour continuer à escorter le président.

Cet incident montre l'amitié profonde entre le dirigeant chinois et le peuple portugais, a commenté la presse locale.

Page spéciale: La tournée du président chinois en France et au Portugal

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Guangzhou envisage d'annuler son service de transport gratuit face à l'affluence de nombreux voyageurs pour les Jeux asiatiques
Entretien entre les présidents chinois et portugais
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts
L'exploitation des terres rares coûte cher à la Chine