100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 10.11.2010 16h50
Le PM indien se rend à Séoul pour participer au sommet du G20

Le Premier ministre indien Manmohan Singh s'est rendu mercredi à Séoul pour participer au 5e sommet du G20.

Commentant le prochain sommet avant son départ, M. Singh a indiqué que l'intérêt de son pays consistait à établir un environnement économique mondial "ouvert, stable et basé sur la réglementation".

"Le thème du sommet de Séoul est 'Une croissance partagée après la crise'. Etant donné les vastes défis auxquels nous sommes confrontés en matière de développement, il est dans l'intérêt de l'Inde d'avoir un environnement international ouvert, stable et basé sur la réglementation, qu'il s'agisse du commerce, des investissements, des transferts de technologie ou des marchés ouverts", a indiqué M. Singh dans un communiqué publié avant son départ.

"Nous devons nous garder particulièrement des sentiments protectionnistes. Il y a également des déséquilibres en matière de développement dans et entre les pays, et rééquilibrer l'économie du monde représente un défi majeur. Le succès du Processus d'évaluation mutuelle est important à cet égard", a-t-il indiqué.

L'Inde "participera activement à ce processus pour établir le bon équilibre entre la garantie de sa crédibilité et celle des intérêts nationaux des pays", a ajouté M. Singh.

Le sommet du G20 se déroulera les 11 et 12 novembre dans la capitale sud-coréenne.


Le président chinois participe au 5e Sommet du G20 et au 18e Sommet de l'APEC

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chang'e 2 photographie la baie des arcs-en-ciel
Guangzhou envisage d'annuler son service de transport gratuit face à l'affluence de nombreux voyageurs pour les Jeux asiatiques
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts
L'exploitation des terres rares coûte cher à la Chine