100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 15.11.2010 08h15
APEC : Hu Jintao appelle à promouvoir la libéralisation du commerce et de l'investissement (PAPIER GENERAL)

Le président chinois Hu Jintao a appelé dimanche les membres du Forum de coopération économique d'Asie-Pacifique (APEC) à promouvoir la libéralisation et la facilitation du commerce et de l'investissement dans la région Asie-Pacifique.

Dans un discours prononcé lors de la seconde journée de la 18e réunion des dirigeants économiques de l'APEC, M. Hu a indiqué que cette année marquait la date-butoir pour la réalisation, par les économies industrialisées de l'APEC, des objectifs de Bogor visant le commerce et l'investissement libres et ouverts, adoptés lors du sommet de l'APEC tenu en 1994 en Indonésie.

"L'APEC doit continuer à maintenir l'esprit des objectifs de Bogor, s'adapter à la situation qui évolue et relever activement les nouveaux défis, bien profiter de ses propres forces et continuer de s'améliorer", a déclaré le président chinois.

DOMAINES OU L'APEC PEUT JOUER UN ROLE PLUS IMPORTANT

Le dirigeant chinois a proposé que l'APEC joue un rôle plus important dans trois domaines.

Premièrement, il faut promouvoir la libéralisation et la facilitation du commerce et de l'investissement et accélérer l'intégration économique régionale.

"Nous devons profiter de l'évaluation des objectifs de Bogor de cette année en la considérant comme une opportunité pour renforcer la coopération en la matière et nous rapprocher plus rapidement d'une circulation libre des marchandises, des services, des personnes et des capitaux dans notre région", a précisé M. Hu.

Il a également demandé aux économies membres de l'APEC de s'efforcer de parvenir à des résultats équilibrés couvrant les divers aspects des négociations du cycle de Doha afin de réaliser les objectifs du développement le plus tôt possible.

Deuxièmement, il faut appliquer efficacement la Stratégie de croissance de l'APEC et améliorer la qualité de la croissance économique.

"La Stratégie de croissance à adopter lors de cette réunion établit les principes et les lignes directrices pour le développement économique de notre région dans les années à venir", a-t-il noté.

Il a par ailleurs souligné que l'APEC devrait renforcer sa coopération avec le G20 et d'autres organisations afin que tous se renforcent les uns les autres dans l'intérêt d'une reprise économique rapide et d'une croissance dans la région Asie-Pacifique et dans le monde entier.

Troisièmement, il faut accroître la coopération économique et technique afin de renforcer la capacité des membres en matière de développement et de sources de croissance internes.

"Une coopération économique et technique plus étroite et la réduction des écarts en matière de développement sont des conditions préalables pour le développement et la prospérité de la région Asie-Pacifique", a souligné M. Hu. "Les ressources humaines sont les ressources primaires du développement économique et social".

La Chine a décidé de se joindre à d'autres économies membres dans le Projet de promotion du développement des compétences de l'APEC, selon le président chinois.

Il a entre autres promis que la Chine développerait inlassablement une économie ouverte et resterait activement engagée dans la coopération internationale et régionale.

"Nous continuerons à développer nos relations avec les autres membres de l'APEC, et travaillerons avec eux pour établir un environnement régional en faveur de la paix, de la stabilité, de l'égalité, de la confiance et de la coopération basée sur les bénéfices mutuels; nous contribuerons à la construction d'une Asie-Pacifique harmonieuse jouissant d'une paix durable et d'une prospérité commune", a-t-il conclu.

Lors de la deuxième journée de la réunion, les dirigeants de l'APEC ont échangé des points de vue sur l'intégration économique régionale, l'évaluation de la réalisation des objectifs de Bogor, le cycle de Doha et l'avenir de l'APEC.

L'APEC est le premier forum destiné à faciliter la croissance économique, la coopération, le commerce et l'investissement dans la région Asie-Pacifique.

La réunion de l'APEC a pris fin dimanche avec l'adoption d'une déclaration appelant à davantage d'efforts concernant le libre-échange et la croissance économique équilibrée.

Le Premier ministre japonais Naoto Kan a indiqué que l'APEC a formulé pour la première fois une nouvelle stratégie pour la croissance économique durable et équilibrée dans la région.

Des communiqués séparés ont été adoptés sur la stratégie de croissance, une zone de libre-échange Asie-Pacifique et les Objectifs de Bogor sur le commerce et l'investissement libres et ouverts.

PROPOSITIONS POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE EN ASIE-PACIFIQUE

Lors de la réunion, les dirigeants de l'APEC ont discuté d'une stratégie de croissance pour la région Asie-Pacifique, et ils ont également abordé diverses questions ayant trait à la sécurité humaine telles que la sécurité alimentaire, les maladies infectieuses, le terrorisme, la corruption et la préparation face aux catastrophes.

Dans son discours, M. Hu a avancé une proposition en cinq points sur la promotion d'une croissance économique solide et rapide en Asie-Pacifique.

Il a demandé aux membres de l'APEC de promouvoir une croissance équilibrée pour réunir des conditions favorisant un développement économique à long terme.

Il faut mettre en oeuvre une croissance équilibrée au sein d'une économie membre et également entre les différentes économies membres, a indiqué M. Hu.

"Nous devons accroître notre contribution pour aider les membres en développement à exploiter leur potentiel total et réduire l'écart Nord-Sud", a-t-il dit.

M. Hu a appelé les membres de l'APEC à développer une division du travail plus rationnelle, une structure financière et commerciale plus équilibrée, une répartition plus efficace des ressources et un mode de partage des bénéfices plus équitable.

Deuxièmement, M. Hu a proposé que les membres de l'APEC devraient préconiser une croissance inclusive permettant de promouvoir le dynamisme interne du développement économique.

"L'objectif est d'engager les populations dans le développement, protéger leurs intérêts et leur permettre de bénéficier du développement", a noté M. Hu.

Troisièmement, M. Hu a appelé les membres de l'APEC à mettre en oeuvre une croissance durable.

Il a proposé que la Chine organise la première réunion ministérielle sur la sylviculture afin de faire avancer la coopération au niveau de la région en la matière. Il a en outre appelé à une coopération plus étroite sur le projet "Low-Carbon Model Town" (ville au modèle à bas carbone).

Quatrièmement, M. Hu a fait ressortir la nécessité d'encourager la croissance innovante.

Le président Hu a appelé les membres de l'APEC à faciliter la formation et le déplacement des professionnels innovants, qui peuvent fournir un capital humain et un soutien scientifique et technologique au développement économique, et à se diriger vers une croissance guidée par l'innovation.

"Les membres développés de l'APEC devrait intensifier le transfert de technologie et aider les membres en développement à renforcer la capacité pour la croissance innovante", a dit M. Hu.

Cinquièmement, M. Hu a indiqué que les membres de l'APEC doivent oeuvrer pour assurer la sécurité de la croissance afin de protéger les résultats du développement économique, les appelant à approfondir les échanges et la coopération dans les domaines de la lutte antiterroriste, la prévention et la réduction des catastrophes, la sécurité alimentaire et énergétique, ainsi que la protection des ressources et de la santé publique.

Le président Hu est arrivé vendredi à Yokohama dans le cadre du forum annuel de l'APEC. La réunion, qui a duré deux jours, avait pour thème "Changement et action".

Le président chinois participe au 5e Sommet du G20 et au 18e Sommet de l'APEC

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : les recettes fiscales d'octobre en hausse de 14,8% en glissement annuel
Nouvelles règles de détermination des peines pour les infractions en matière de cyberattaques
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)