100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 15.11.2010 08h36
Quatre organisations internationales appelle à une plus grande ouverture commerciale

L'ouverture des marchés contribue de manière cruciale à étayer la croissance et la création d'emplois, indique un rapport publié conjointement vendredi par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l'Organisation internationale du travail (OIT), la Banque mondiale (BM) et l'Organisation mondiale du commerce ( OMC).

Une plus grande ouverture des échanges de biens et services peut exercer un effet stimulant sur l'économie mondiale au moment, où nombre des dispositifs temporaires de relance mis en place par divers gouvernements pendant la crise financière sont en train d'être retirés, selon ce rapport intitulé Profiter des bénéfices du commerce pour la création d'emplois et la croissance (en anglais Seizing the Benefits of Trade for Employment and Growth).

L'ouverture commerciale doit s'accompagner de politiques intérieures judicieusement conçues, notamment de mesures relatives à l'emploi et à la protection sociale garantissant que les fruits des échanges soient largement partagés, relève ce rapport présenté aux dirigeants du G20, réunis en sommet jeudi et vendredi à Séoul, en Corée du Sud.

Les quatre organisations ont également exhorté les gouvernements à résister au protectionnisme, malgré la persistance d'un chômage élevé dans de nombreux pays.

Elles ont appelé à des mesures complémentaires pour remédier aux problèmes d'ajustement et de redistribution, afin d'aider les travailleurs qui risquent de perdre leur emploi du fait de l'intensification de la concurrence internationale.

Elles ont par ailleurs appelé à "des politiques macroéconomiques stables", à "des politiques du marché du travail et de protection sociale efficaces", à "des investissements dans l'enseignement", et à "un renforcement des secteurs exportateurs dans les pays en développement".

L'ouverture des marchés libère les pays des contraintes de leur économie locale, favorise des gains d'efficience, et contribue à la réalisation et à la diffusion du progrès technologique, indique le rapport, élaboré par les quatre organisations à la demande des dirigeants du G20 lors de leur sommet de Toronto, en juin 2010.

Il s'agit là de sources essentielles de gains de productivité et d'amélioration des niveaux de vie sur le long terme, ajoute le rapport.

Le président chinois participe au 5e Sommet du G20 et au 18e Sommet de l'APEC

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : les recettes fiscales d'octobre en hausse de 14,8% en glissement annuel
Nouvelles règles de détermination des peines pour les infractions en matière de cyberattaques
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)