100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.11.2010 08h46
Le gouvernement israélien approuve au retrait de ses troupes d'un village sur la frontière libanaise

Le cabinet de sécurité israélien a approuvé mercredi le retrait des troupes israéliennes de la partie nord de Ghajar, un village controversé situé sur la frontière avec le Liban.

Le cabinet de sécurité a voté en faveur du plan de retrait, sans pour autant préciser la date du retrait, a rapporté le service de nouvelles local Ynet.

Le village est tombé sous contrôle de l'armée israélienne après une attaque lancée par l'armée israélienne contre une position de l'Organisation pour la libération de la Palestine (OLP) en 1978 au Liban. En 2000, suite au retrait des forces israéliennes du Sud-Liban, l'ONU a marqué une ligne internationale entre le Liban et l'Etat hébreu, passant au milieu du village.

L'armée israélienne n'a été alors autorisée à pénétrer que dans la partie sud du village, alors que le mouvement chiite libanais Hezbollah a maintenu une présence limitée dans la partie nord. Lors de la seconde guerre du Liban en 2006, l'armée israélienne a chassé les militants du Hezbollah et repris le contrôle du village.

La résolution 1701 de l'ONU, qui a mis fin à la guerre au Liban, demande à Israël de mettre un terme à toutes ses opérations militaires au nord de la frontière et de se retirer du village.

Israël a informé récemment le commandant de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (Finul) de son plan de retrait de la partie nord du village de Ghajar, selon des reportages.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'acuponcture et l'opéra de Beijing inscrits sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité
La Chine restreint l'achat des logements pour les individus et les institutions étrangers
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI