Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 07.12.2010 11h56
Un adolescent israélien admet avoir provoqué l'incendie de forêt du Carmel

Un adolescent israélien a reconnu lundi avoir jeté de la braise en forêt, provoquant le grave incendie qui a ravagé le nord d'Israël ces trois derniers jours, a rapporté le quotidien local Ha'aretz.

La police souçonnait l'adolescent, 14 ans, d'avoir commis un acte de négligence ayant déclenché l'incendie et l'a placé en garde à vue lundi matin. Le garçon a reconnu ses actes, expliquant qu'il avait fumé le narguilé près du village druze d'Usfiya et qu'il avait ensuite jeté de la braise ardente dans la forêt. Après avoir vu l'incendie se déclarer, le garçon, pris de panique, a pris la fuite sans informer personne.

Usfiya se situe sur le mont Carmel qui a commencé à s'embaser jeudi matin dernier. Le feu a coûté la vie à 41 personnes, provoqué l'évacuation de 17 000 habitants et s'est propagé sur une superficie de 50 km2, avant d'être complètement éteint dimanche soir.

Les dégâts de l'incendie, qualifié par les autorités israéliennes de "désastre historique", totaliseront entre 810 millions et 1,08 milliard de dollars. Lors de la réunion ministérielle hebdomadaire de ce dimanche, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a ordonné au ministère des Finances de débloquer immédiatement 60 millions de shekels (soit environ 16,5 millions de dollars) pour porter assistance aux autorités régionales et aux habitants des kibbutz et des villages druzes de la région.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Trois satellites Glonass russes s'écrasent dans l'océan Pacifique
La Russie et le Qatar respectivement désignés pays hôtes du Mondialde 2018 et 2022
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations