Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 07.12.2010 16h47
Le sommet du CCG fera avancer l'union douanière et la monnaie unique des pays du Golfe

Le secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe (CCG) Abdul Rahman bin Hamad Al Attiya a annoncé dimanche que le prochain sommet du CCG permettrait de faire avancer la réalisation de l'union douanière, du marché commun et de la monnaie unique du CCG, a rapporté l'agence WAM, agence de presse officielle des Émirats arabes unis.

"Le sommet contribuera à un saut qualitatif de l'action conjointe du CCG et à des avancées au niveau de la réalisation de l'union douanière, du marché commun, de la monnaie unique et de la citoyenneté économique", a indiqué M. Attiya en marge de l'ouverture du sommet du CCG, selon l'agence WAM.

Toujours selon l'agence de presse, il a aussi affirmé que nombre de stratégies concernant l'énergie, les réseaux ferroviaires et l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire seraient adoptées durant le sommet.

En outre, le sommet approuvera une résolution qui permettra aux entreprises d'ouvrir des filiales dans les pays membres, ce qui devrait contribuer à renforcer la citoyenneté économique du CCG et à améliorer le climat pour l'investissement commun, a-t-il ajouté.

En ce qui concerne le retour des Emirats arabes unis et d'Oman dans l'union monétaire du CCG, M.Attiya a indiqué que les Emirats jouaient un rôle important dans l'action conjointe du CCG, et que les responsables omanais envisageaient l'adhésion de leur pays lorsqu'il serait prêt.

Le CCG, qui est riche en ressources pétrolières, a été fondé en 1981. Il regroupe le Bahreïn, le Koweït, Oman, le Qatar, l'Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis. Les dirigeants du CCG se réuniront à Abu Dhabi les 6 et le 7 décembre pour le 31e sommet du CCG.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Trois satellites Glonass russes s'écrasent dans l'océan Pacifique
La Russie et le Qatar respectivement désignés pays hôtes du Mondialde 2018 et 2022
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations