Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 07.12.2010 16h47
Les MAE des pays membres du CCG se réunissent pour fixer le programme final du prochain sommet

Les ministres des Affaires étrangères des pays membres du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) se sont réunis dimanche soir à Abu Dhabi pour achever leurs discussions sur les sujets économiques figurant à l'ordre du jour du prochain sommet qui se tiendra les 6 et 7 décembre.

La réunion, présidée par le ministre des Affaires étrangères des Émirats arabes unis Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, et à laquelle a assisté le secrétaire général du CCG Abdul Rahman bin Hamad Al Attiya, a rassemblé les ministres des Affaires étrangères des six pays membres.

"Aujourd'hui, nous nous réunissons ici pour finir d'élaborer le programme de la 117e session du conseil ministériel qui sera soumis aux dirigeants du CCG," a annoncé Cheikh Abdullah.

Selon lui, seront abordées de nombreuses questions d'ordre politique, économique, culturel, et relatives à d'autres domaines touchant les citoyens.

La réunion avait également pour objectif de préparer le communiqué final, qui doit être publié à l'issue du sommet, concernant les questions d'intérêt commun concernant la défense, la santé, le commerce et les finances.

Le CCG, qui est riche en ressources pétrolières, a été fondé en 1981. Il regroupe le Bahreïn, le Koweït, Oman, le Qatar, l'Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis. Les dirigeants du CCG se réuniront à Abu Dhabi les 6 et le 7 décembre pour le 31e sommet du CCG.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Trois satellites Glonass russes s'écrasent dans l'océan Pacifique
La Russie et le Qatar respectivement désignés pays hôtes du Mondialde 2018 et 2022
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations