Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 10.12.2010 08h13
L'ancien président français Jacques Chirac sera jugé en mars prochain

L'ancien président français Jacques Chirac sera jugé en mars prochain à Paris pour un dossier lié aux emplois de complaisance présumés à la mairie de Paris lors qu'il était le maire, ont rapporté les médias français.

L'ancien chef d'Etat français a retrouvé le statut de justiciable ordinaire à partir de juin 2007. Il était visé désormais par deux dossiers liés aux emplois de complaisance présumés payés par le cabinet du maire de Paris, fauteuil occupé par lui de 1977 à 1995.

Les deux dossiers ont été jusqu'à présent respectivement examinés par les établissements judiciaires à Paris et à Nanterre. Le dossier à Paris concerne 21 emplois présumés de complaisance, rétribués sur fonds publics alors que M. Chirac était maire de Paris, tandis que le dossier à Nanterre concerne sept emplois présumés fictifs à la mairie de Paris confiés à des permanents du RPR, parti politique dont M. Chirac est le fondateur.

Suite à la demande de l'avocat de M. Chirac, la Cour de cassation de France, compte tenue de la similarité des faits que les deux procédures traitaient, a accepté la jonction de ces deux dossiers judiciaires en un seul dont le procès se tiendra du 7 mars au 9 avril 2011 à Paris.

M. Chirac clame jusqu'ici son innocence et se dit prêt à comparaître en jugement en tant que justiciable ordinaire "comme les autres".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine disposée à coopérer avec l'UE sur le contrôle du commerce mondial des armes
La Chine va améliorer le système de financement des hôpitaux en zone rurale
Qu'est-ce qui se cache derrière le "sacre" de Liu Xiaobo ? (COMMENTAIRE)
La façon bien peu élégante de la Norvège de traiter la Chine
Péninsule coréenne : la Chine reste neutre
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?