Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 13.12.2010 08h20
EADS apporte son soutien à ses cadres mis en examen par la justice française

Le groupe industriel européen EADS a apporté son soutien à ses cadres soupçonnés de délits d'initiés par la justice française, après la mise en examen du directeur commercial de sa filiale Airbus, John Leahy, a-t-on appris dimanche d'un communiqué publié par le groupe spécialisé dans l'industrie aéronautique et spatiale.

"Les cadres dirigeants, anciens ou actuels, ont déjà établi leur innocence une première fois devant la commission des sanctions de l'Autorité des marchés financiers (AMF, française). Le groupe EADS est convaincu qu'ils prouveront une nouvelle fois leur innocence", a indiqué le groupe dans un communiqué publié samedi soir.

M. Leahy a été mis en examen début novembre par le juge financier parisien Serge Tournaire pour "délits d'initiés", et plusieurs anciens cadres du groupe EADS ont été placés sous le statut de témoin assisté.

M. Leahy, soupçonné d'avoir bénéficié d'informations privilégiées, avait vendu 260.600 actions d'EADS en novembre 2005 et mars 2006, et en avait retiré 3,12 millions d'euros, avant la chute des cours des actions d'EADS, provoquée par l'annonce du retard dans la livraison de l'A380 en juin 2006, selon un rapport de l'AMF.

De 2006 à 2009, l'AMF avait mené une enquête sur l'affaire des délits d'initiés d'EADS. Mais elle avait bouclé l'affaire en mettant hors de cause les 17 protagonistes de l'affaire.

"La mise en examen et la désignation comme témoin assisté de cadres dirigeants d'EADS, passés ou actuels, telle que mentionnée par la presse correspond à des démarches de pure procédure judiciaire entreprises par les juges d'instruction dans le cadre de la poursuite de cette instruction", indique le texte d'EADS.

"EADS réaffirme l'importance de préserver le principe de la présomption d'innocence", souligne le communiqué.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine disposée à coopérer avec l'UE sur le contrôle du commerce mondial des armes
La Chine va améliorer le système de financement des hôpitaux en zone rurale
La France mène une diplomatie des « commandes » et les nouveaux pays émergents en sont la cible
Péninsule coréenne : la Chine reste neutre
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?