Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 15.12.2010 10h57
La Russie annonce officiellement qu'elle achètera le Mistral à la France

Le chef d'état-major de l'armée russe Nikolaï Makarov a affirmé le 14 décembre que la Russie avait décidé d'acheter des bâtiments de projection et de commandement de classe Mistral à la France.

« La négociation sur des chiffres importants est en cours, mais je pense que tous les documents seront prêts d'ici la fin de l'année », a-t-il dit.

Selon les médias russes, le ministère russe de la Défense a lancé un appel d'offres pour l'achat de deux porte-hélicoptères pour la Marine russe le 26 octobre 2010. A part la société française DCNS, la Russie n'a pas révélé plus d'infos sur les autres fournisseurs potentiels. On ne sait que les sociétés qui ont participé à cette concurrence étaient venues de France, d'Espagne, de Corée du Sud et d'Allemagne, selon le ministre russe de la Défense Anatoli Serdioukov.

De fait, les médias russes ne sont pas surpris de la décision du ministère de la Défense qui avait exprimé plusieurs fois son intention précédemment. La négociation entre la Russie et la France a commencé le 2 mars 2010. Actuellement, le prix précis pour le Mistral n'a pas encore été dévoilé. On estime qu'il serait d'1,5 milliards d'euros, et la période de fabrication serait de 36 mois.(Li Ziyi)

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : l'APN va continuer ses discussions sur un amendement au Code pénal
Editorial du «Quotidien du peuple»: inauguration du 12e plan quinquennal
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo
La plupart des membres de la communauté internationale ne soutiennent pas la décision erronée du jury du prix Nobel de paix
La France mène une diplomatie des « commandes » et les nouveaux pays émergents en sont la cible