Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.12.2010 16h49
L'Espagne va remplacer la France pour devenir le numéro 1 des trains à grande vitesse européens

A partir de ce week-end, la France ne sera plus le royaume des trains à grande vitesse. L'Espagne va remplacer la France en occupant la première place dans le domaine des trains rapides européens.

L'Espagne a établi en moins de 20 ans le plus grand réseau européen de voies ferrées. La Renfe, compagnie nationale ferroviaire espagnole ouvrira le 19 décembre un tronçon de 438 kilomètres qui reliera Madrid et Valence et dont la valeur est de 6,6 milliards d'euros. Actuellement, le réseau à grande vitesse espagnole s'étend sur 2 056 kilomètres contre 1 896 kilomètres en France.

Malgré les difficultés économiques, l'Espagne n'a pas l'intention de céder son trône. Le gouvernement espagnol souhaite que les habitants de touts les chefs-lieux de province puissent atteindre la capitale Madrid en moins de quatre heures. Suite au début de construction des nouvelles voies ferrées, l'Espagne va devenir le numéro deux mondial après la Chine avec 5 525 kilomètres de voies. La Chine quant à elle, étendra son réseau à 13 134 kilomètres dans les années qui viennent. En comparaison, la France a planifié la construction de 2 816 kilomètres de voies nouvelles et pour l'Allemagne, 1 048 kilomètres, qui porteront son réseau à 2 333 kilomètres.


Nouvelles bilingues

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine et l'Inde conviennent de sauvegarder la paix sur la frontière
Chine : les IDE en hausse pour le 16e mois consécutif en novembre
Pourquoi le « Made in China » est plus cher
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo
La plupart des membres de la communauté internationale ne soutiennent pas la décision erronée du jury du prix Nobel de paix