Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.12.2010 17h00
UE: la présidence tournante est une opportunité pour la Hongrie (Van Rompuy)

Herman Van Rompuy, président du Conseil européen, a annoncé mardi que la présidence tournante représentait un défi et également une opportunité pour un Etat membre de démontrer qu'il était capable de gérer les dossiers relatifs au fonctionnement des affaires européennes.

Lors d'une conférence de presse conjointe tenue avec le Premier ministre hongrois Viktor Orban, Van Rompuy a déclaré qu'il pourrait retourner à Bruxelles livrer son impression positive quant au niveau de préparation de la Hongrie à son mandat de présidente tournante de l'Union européenne (UE), et qu'il travaillerait en étroite collaboration avec ce pays durant les six mois durant lesquels elle aurait à exercer ces lourdes responsabilités.

Selon M. Van Rompuy, il a discuté avec M. Orban, lors de la conférence, des dossiers tels que la politique économique et la stratégie, du processus de négociation d'adhésion à l'UE de la Croatie, et du lancement du nouveau Semestre européen, destiné à mieux coordonner les politiques économiques des États membres, en vue d'aligner le budget national sur la planification des politiques.

M. Orban a affirmé que la Hongrie souhaitait donner une nouvelle impulsion au processus d' intégration européenne. "L'élargissement créé des opportunités pour les états membres, mais également pour les pays qui souhaitent adhérer à l'UE. L'élargissement et la croissance promouvront la confiance en l'avenir. Désormais, l'UE nécessite plus que jamais d'afficher sa confiance dans son propre avenir", a souligné M. Orban.

La Hongrie assurera officiellement, durant six mois, la présidence tournante du Conseil de l'UE, à partir de janvier 2011. Le premier ministre hongrois a déclaré que son pays était prêt à assurer la présidence et également à prendre des décisions impopulaires durant les six prochains mois.

D'après M. Orban, les deux dirigeants ont également discuté de l'agenda de la présidence hongroise, ponctué par l'organisation d'un sommet politique énergétique en février prochain, par la mise en oeuvre des amendements au Traité de Lisbonne, ainsi que par le lancement du nouveau Semestre européen et qu'un sommet du Partenariat Oriental en mai.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : hausse des prix de l'essence et du diesel
Pour la RPDC, réagir à la manoeuvre militaire sud-coréenne "ne vaut pas la peine"
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher