Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.12.2010 08h21
Moscou exhorte à Minsk à libérer les Russes arrêtés

La Russie appelle à une prompte libération de tous les ressortissants russes actuellement détenus en Biélorussie, a indiqué mercredi le ministère des Affaires étrangères dans une déclaration.

"La Russie a posé que la question urgente de la nécessité de la prompte libération de tous les Russes arrêtés à Minsk le 19 décembre et qui font actuellement l'objet d'une arrestation administrative dans un centre de détention temporaire," a indiqué le ministère.

Neuf Russes et de nombreux autres manifestants biélorusses ont été arrêtés pendant des manifestations après l'élection présidentielle dans le pays. Plusieurs manifestants ont été blessés par la police anti-émeute alors qu'ils tentaient de prendre d'assaut le Parlement.

Plus tôt mercredi, un média russe a rapporté que les autorités biélorusses avaient libéré un photographe de Saint-Petersburg emprisonné pour participation aux émeutes.

Le photographe, Alexander Astafiev, faisait partie des neuf Russes arrêtés pendant les émeutes.

Le ministère biélorusse des Affaires étrangères a souligné le fait qu'Astafiev, l'un des journalistes arrêtés, n'avait pas reçu d'accréditation pour couvrir le scrutin présidentiel.

L'Ambassade de Russie à Minsk a aussi demandé aux autorités biélorusses de libérer le reste des détenus russes.

Le président biélorusse Alexander Loukashenko a été réélu pour un quatrième mandat de cinq ans dimanche, selon la Commission centrale électorale tôt lundi.

Toutefois, la victoire a été quelque peu entachée par les manifestations de l'opposition organisées dimanche soir au centre ville de Minsk.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine rejette les critiques du Vatican sur ses affaires religieuses
Chine : hausse des prix de l'essence et du diesel
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher