Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.12.2010 17h06
La RPDC accuse la Corée du Sud d'avoir lancé une "provocation politique"

La République populaire démocratique de Corée (RPDC) a accusé la Corée du Sud d'avoir soulevé la question des "personnes enlevées", qualifiant cette prise de parole de "vicieuse provocation politique", a rapporté vendredi l'agence KCNA.

Un porte-parole du Conseil national pour la réconciliation de la RPDC a rendu publique vendredi une déclaration virulente à l'encontre de la Corée du Sud, critiquant notamment l'annonce par Séoul de l'ouverture d'une "enquête destinée à déterminer qui sont les auteurs et les commanditaires de l'enlèvement de citoyens Sud-Coréens, supposément perpétré par des Nord Coréens durant la guerre ayant opposé les deux pays", a indiqué l'agence KCNA.

Ceux qu'on qualifie de "kidnappés" sont tout simplement des personnes qui se sont réfugiés en RPDC de leur propre gré, et la Corée du Sud les utilise dans le cadre de sa propagande, affirme la déclaration.

La déclaration a exhorté la Corée du Sud à mettre un terme immédiatement à "une stratégie aussi ridicule", qui constitue une entrave aux retrouvailles des familles et des parents séparés.

Selon certains reportages, la Corée du Sud a décidé de fonder une organisation internationale présidée par le Premier ministre Kim Hwang-sik, pour enquêter sur la question des "kidnappés", dans le cadre d'une tentative de rapatriement de ceux-ci en Corée du Sud.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine appelle au dialogue sur le dossier de la Péninsule coréenne
La Chine rejette les critiques du Vatican sur ses affaires religieuses
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher