Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.12.2010 16h21
Le Fatah accuse le Hamas de chercher la trêve avec Israël pour attaquer l'ANP

Le mouvement Fatah, parti du président de l'Autorité nationale palestinienne (ANP) Mahmoud Abbas, a accusé samedi le mouvement Hamas (au pouvoir dans la bande de Gaza) de chercher le calme avec Israël pour attaquer l'ANP en Cisjordanie.

Les récentes remarques des responsables du mouvement Hamas affirmant qu'ils n'avaient pas intérêt à voir l'escalade de la violence à Gaza "ressemblent à une demande de la permission du gouvernement et de l'armée israélien pour lancer l'attaque contre les dirigeants de l'ANP en Cisjordanie", a affirmé le mouvement Fatah dans un communiqué.

Des responsables du mouvement palestinien Hamas ont affirmé vendredi et samedi qu'ils continueraient à s'engager pour le cessez-le-feu fragile établi entre le Hamas et Israël après la fin de l'opération israélienne "Plomb durci" en janvier 2009.

"Le Hamas a appelé ses cellules armés à augmenter le chaos et à tuer des citoyens palestiniens en Cisjordanie", affirme le communiqué du Fatah.

Le communiqué note que le Fatah ne permettrait pas au Hamas de lutter contre l'ANP et de saisir par la force la Cisjordanie "comme ce qui s'était passé à Gaza" un an après la victoire du Hamas dans les élections parlementaires palestiniennes.

Mahmoud Zahar, un dirigeant du Hamas à Gaza, a déclaré vendredi devant des manifestants que son mouvement ne serait plus tolérent à l'égard de l'ANP et de ses services de sécurité en Cisjordanie.

Le président Abbas a demandé samedi au Hamas de signer une proposition égyptienne pour la réconciliation nationale, affirmant qu'un gouvernement uni des indépendants pourrait être formé après la réconciliation.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Huit touristes américains tués dans un accident de la route en Egypte
La Chine appelle au dialogue sur le dossier de la Péninsule coréenne
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher